SOCIÉTÉ

Jean-Christophe Bouissou fait le point sur les sujets brûlants de l'actualité


Samedi 13 Août 2016 à 11:01 | Lu 1626 fois

POLITIQUE - Vendredi soir, Jean-Christophe Bouissou, ministre du Tourisme et porte-parole du gouvernement , était l'invité du journal télévisé de TNTV. Au menu : Les dissensions entre les maires et le gouvernement, la faiblesse des investissements privés évoquée par Edouard Fritch président du Pays, le projet écoparc et les derniers chiffres du tourisme.


Crédit photo : Tahiti Nui Télévision
Crédit photo : Tahiti Nui Télévision
Les maires ont-ils déclaré la guerre à Edouard Fritch? C'est ce qu'affirmait le président du pays lors de sa conférence de presse, mardi. L'ambiance entre les communes et le gouvernement est particulièrement tendue, suite à la suspension des projets communaux par le Pays.

Pour Jean-Christophe Bouissou, ministre du Tourisme et porte-parole du gouvernement, invité du journal de TNTV, vendredi,  "Il y a un besoin de rencontres et de concertations entre certains maires et le gouvernement sur la méthode de travail que l'on doit adopter  pour faire avancer les projets dans les communes, y compris les projets de dimension territoriale."

Pour le porte-parole du gouvernement, la décision du gouvernement de geler les projets des communes "n'est pas de retirer les dossiers en question, mais d'attendre cette rencontre avec les maires, car il y a un besoin de concertation.  (...) C'est pour cela que cette décision a été prise." 

"Une date a été arrêtée la semaine prochaine, avec le président Edouard Fritch et les membres du gouvernement afin que nous puissions discuter avec le président du SPCPF (ndlr : Syndicat pour la promotion des communes de Polynésie française) sur la meilleure méthode de travail que l'on peut adopter".

Qu'est-ce qui est souhaité par les maires, s'interroge Jean-Christophe Bouissou, "les maires souhaitent qu'il y ait une délégation de compétences dans certains domaines et surtout dans le domaine économique, pour permettre l'émergence et la réalisation de leurs projets."

" il faut que l'on discute de ces aspects et voir dans le temps comment ces délégations peuvent se faire. Le président a déjà annoncé que sur les questions de revenus à partir de la taxations sur l'électricité et l'hydroélectricité ou sur les forages réalisés dans les communes, nous pouvons faire en sorte que ce soit les communes qui puissent bénéficier de ces fonds (...)".

Pour le ministre, c'est plus le ton adopté,  par la résolution des maires,  que le fond, qui a interpellé le président du gouvernement. "Nous faisons partie pour la plupart des maires, une trentaine, du même mouvement politique. Nous avons une majorité au niveau de l'assemblée qui soutient le gouvernement . Cette résolution pose des questions sur les véritables motivations (...) Il faut partir de l'avant et ne plus perdre de temps".

Autre point d'actualité commenté par Jean-Christophe Bouissou, la faiblesse des investissements privés, évoquée récemment par Edouard Fritch. "Je ne pense pas que la pensée du président soit d'apporter des critiques sur  l'investissement privé (...). L'institut d'émission d'outremer (IEOM) vient de faire paraître les efforts réalisés en matière d'investissement à la fois par le privé et le public. Je crois qu'au niveau du privé on est à plus de 80% (....) Je crois que c'est une volonté du président d'inciter encore plus les entreprises locales, à investir encore plus dans le pays (...)".
 
Autre point d'actu passé en revue par le porte-parole du gouvernement : La marche de protestation initiée ce samedi par l'association Haururu, contre le projet écoparc . "Dire que le Pays souhaite transporter Fare Hape ailleurs, est un pur mensonge (...) Il n'est pas question pour nous, à travers le projet de pilotage que j'ai présidé, de faire n'importe quoi. Il y a un projet qui concerne la promotion de la culture, la remise en état d'un bon nombre de sites à l'intérieur de cette vallée (ndlr : la vallée de la Papenoo), (...) nous souhaitons que ce soit un véritable parc. Les parcs sont là pour protéger l'environnement, pour l'embellir, et non pour le saccager (...)"
 
Concernant les derniers chiffres du tourisme, neuf pour cent de fréquentation touristique en plus depuis le début de l'année, "c'est un bon chiffre",  se félicite le ministre du Tourisme, "si nous continuons notre effort, (...) nous pourrons dépasser le chiffre de 200 000 touristes à la fin de l'année".

Parmi les projets qui pourraient contribuer à faire augmenter ce chiffre, Jean-Christophe Bouissou énumère "l'ouverture d'une nouvelle ligne entre Pékin, Shanghai et Papeete avec des objectifs très ambitieux avec les touristes chinois, (...) la construction d'hôtels, sans oublier le débouclage du projet Mahana Beach".
 
Rédaction Web

Interview de Jean-Christophe, porte parole du gouvernement








Dans la même rubrique :
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 13:07 Le Taaone fait son Téléthon

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard