MONDE

Japon: nouveaux séismes, le bilan s'alourdit à 41 morts


Samedi 16 Avril 2016 à 13:12 | Lu 2420 fois

JAPON - Ces dernières 48 heures, la région de Kumamoto, sur l'île de Kyushu, a été secouée par une série de violents séismes qui ont provoqué destructions, incendies et glissements de terrain. Le bilan des victimes s'élève à au moins 41 morts et un millier de blessés. Les secouristes redoutent que de nouvelles secousses et une mauvaise météo n'alourdissent le bilan.


© STR / JIJI PRESS / AFP
© STR / JIJI PRESS / AFP
Deux jours après le début des secousses, le bilan humain est déjà lourd. au moins 41 personnes ont été retrouvées sans vie et au moins un millier d'habitants ont été blessés, dont 184 gravement, selon les autorités locales. Des personnes sont vraisemblablement encore sous les décombres et d'autres bloquées dans des lieux isolés, menacées par les répliques, le vent et la pluie. "La police, les pompiers et les forces d'autodéfense (nom de l'armée japonaise) font tout pour les secourir", a assuré le porte-parole du gouvernement, Yoshihide Suga, lors d'une conférence de presse.
 
Plus de 1.700 habitations ont été détruites en tout ou partie, selon l'agence Kyodo. Près de 92.000 résidents de la région ont été évacués dans 686 centres d'accueil, dont 300 riverains d'un barrage qui menace de s'effondrer. Le gouvernement a indiqué avoir préparé des vivres pour trois jours pour des dizaines de milliers de personnes hébergées dans des refuges. Le gouvernement a décidé de dépêcher sur place 25.000 soldats et 1.000 secouristes en plus des pompiers et autres intervenants locaux. 
 
De nouveaux glissements de terrain à prévoir
 
"Il a déjà commencé à pleuvoir et les précipitations comme le vent risquent de s'amplifier. Les tâches de secours vont être difficiles cette nuit, mais les victimes attendent", a souligné lors d'une réunion de crise le Premier ministre en début de soirée. En effet de nombreux messages de détresse ont été postés sur les réseaux sociaux, bien qu'internet ne soit plus accessible par endroits.

Par ailleurs, des centaines de milliers de foyers étaient privés d'électricité, de gaz et/ou d'eau. L'essence pourrait aussi venir à manquer en raison de la difficulté par endroits de faire circuler les camions-citernes. Un hôpital de la ville de Kumamato a dû être évacué et l'aéroport voisin était fermé. L'ampleur des dégats est phénoménal : Des bâtiments endommagés, un pont de 200 mètres effondré, des routes fissurées voire éventrées, un sanctuaire séculaire démoli...
 
Depuis le premier séisme de jeudi, plus de 350 autres secousses de différentes puissances ont été enregistrées, dont 14 très puissantes, selon l'agence de météo. Le tremblement de terre le plus fort, de magnitude 7, est survenu samedi à 1H25 locale à une profondeur de 10 km seulement. 
 
Rédaction web avec AFP

 







Dans la même rubrique :
< >

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard