SOCIÉTÉ

Intempéries : risque de leptospirose, soyez vigilants


Mercredi 16 Décembre 2015 à 09:28 | Lu 635 fois

SANTE - La Veille sanitaire met en garde contre un risque élevé de transmission de la maladie.


Inondations à Tiarei. Crédit : Nuia Maeta (Facebook)
Inondations à Tiarei. Crédit : Nuia Maeta (Facebook)
Dans un communiqué, la veille sanitaire prévient de risques importants de leptospirose. Les intempéries et notamment les dernières inondations augmentent le risque de transmission. "Marcher dans l’eau sale ou la boue augmente particulièrement les risques de contact entre la peau et ces germes infectieux".

"La leptospirose, qui sévit de façon chronique en Polynésie française, est une maladie fréquente et grave, causée par des bactéries (leptospires) qui pénètrent dans le corps à travers la peau, surtout si elle est fragilisée, lors de contacts prolongés avec la boue ou de l’eau sale, souillée par les urines d’animaux (rats, cochons, vaches, chiens... )", rappelle la veille sanitaire.
"Il y a habituellement une centaine de cas déclarés par an avec 1 à 5 décès. Une recrudescence des cas est régulièrement observée à la saison des pluies et les inondations récentes sont favorables à la transmission de ces germes aux sinistrés comme aux secouristes".

"Après un temps d’incubation moyen d’une à 2 semaines (pouvant aller de 2 à 30 jours), la maladie débute un peu comme une forte grippe, avec une fièvre élevée, des maux de tête, des douleurs musculaires et articulaires. Une consultation médicale doit être avoir lieu le plus tôt possible.
Après quelques jours, peuvent apparaître des signes de complications. Si le traitement n’est pas débuté assez tôt, le décès peut alors survenir dans 5 à 10 % des cas.
Cette maladie peut être diagnostiquée facilement et confirmée par un prélèvement sanguin, elle est soignée efficacement par des antibiotiques, à condition de consulter dès les premiers signes."
 
(Communiqué de presse)

Les conseils de la veille sanitaire

Il est particulièrement important :

> D’éviter autant que possible les contacts de la peau avec de l’eau ou de la boue qui peuvent être souillées : en pratique ne pas marcher pieds nus dans de l’eau boueuse, ne pas se baigner à l’embouchure des rivières, etc.

> De désinfecter rapidement toute blessure.

> De consulter un médecin rapidement dès que l’on observe les signes suivants, et surtout si l’on a été exposé à de l’eau souillée dans les 3 semaines précédentes :
- une fièvre élevée qui apparaît brutalement, avec un malaise
- des douleurs dans les muscles, les articulations, le ventre
- de forts maux de tête

Il ne faut pas attendre pour aller voir le médecin. Le médecin saura entreprendre un traitement efficace avant qu’il ne soit trop tard.
De plus, ces inondations favorisent également le risque de propagation des germes fécaux (à partir de fosses septiques défectueuses) ainsi que d’autres germes pathogènes. Il est fortement recommandé de vérifier si les aliments et l’eau sont propres à la consommation. En cas de doute bien faire bouillir l’eau pendant 10 à 15 minutes au préalable et bien cuire les aliments avant de les consommer.
L’hygiène cutanée et le lavage des mains devraient être observés autant que possible.








Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 4 Décembre 2016 - 14:43 La Reine des Neiges truste les rayons

Samedi 3 Décembre 2016 - 13:07 Le Taaone fait son Téléthon

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard