SOCIÉTÉ

Inondation au lycée du Taaone: Plus de peur que de mal


Lundi 16 Janvier 2017 à 12:24 | Lu 1979 fois

INTEMPERIES - Suite au post sur FaceBook, d'un élève du lycée du Taaone, vendredi, montrant l'atelier d'apprentissage abritant des machines aux coûts prohibitifs, inondé suite aux pluies diluviennes qui se sont abattues sur la capitale, la ministre de l'Education Nicole Sanquer s'est rendue sur place ce lundi matin.


La ministre de l'Education s'est rendue tôt ce lundi matin afin de faire le bilan. "J'ai été alertée ce week-end par le post de l'élève et je suis venu vérifier si il y avait eu des dégâts, car ce sont des machines très coûteuses".

Vérifier de visu les dégâts occasionnés dans la salle et répondre de vive voix aux inquiétudes de Terehau Millaud, l'élève auteur du post qui a interpellé la ministre, sont parmi les raisons qui ont poussées la ministre à faire le déplacement. "Je voulais venir ce matin pour lui expliquer et répondre à ses inquiétudes, et faire un point avec la direction sur le manque de communication entre le ministère et l'établissement scolaire."

Si il y eu des réparations d'effectuées sur les chéneaux avant les vacances de décembre, les conduits d'évacuation des eaux ont été bouchés par des feuilles d'arbres ce qui a provoqué les inondations dans la salle des machines, selon la ministre qui regrette, "un manque d'entretien" et demande "un peu de vigilance" de la part de la direction du Taaone.

Selon Terehau Millaud, en deuxième année de BTS électrotechnique, les faits se sont déroulés comme tel: "Vendredi alors que nous étions en cours, nous avons vu de l'eau couler. Tout d'abord doucement, puis abondamment. Notre premier réflexe a été de sortir de la salle pour voir d'où provenait la fuite. Pendant ce temps, des camarades et le professeur ont mis des bâches pour protéger les machines."

Ce n'est pas la première fois que ce type d'incident arrive. "en septembre, nous avons eu le même problème, mais en moins important. Seuls deux ordinateurs ont été mouillés et nous avons pu les récupérer." L'incident a été signalé à la direction qui a remplacé la gouttière défectueuse.

Concernant son post FaceBook adressé à la ministre, Terehau précise, "Je voulais interpeller la ministre de l'Education car je ne savais pas trop comment m'y prendre pour m'adresser à elle. du coup je me suis dit que grâce à FaceBook, je pourrais facilement la contacter, et elle m'a répondu le soir même".

Le proviseur du Taaone de son coté, estime regrettable ce qui s'est passé, d'autant que des travaux avaient été effectués pour éviter ce genre d'incident. "Nous avions déjà fait des travaux. Ce qui 's'est produit est la faute à pas de chance. Vendredi il y a eu de fortes pluies et toutes les feuilles qui se sont accumulées pendant les vacances scolaires, ont bloqué les évacuations pluviales, l'eau s'est donc accumulée dans le chéneau qui a débordé."

Pour le proviseur, plus de peur que de mal. "Nous avons été réactifs. Nos agents ont protégé les machines, enlevé l'eau sur les sols et ce lundi nous avons dégagé les feuilles qui obstruaient les descentes d'eau pluviales."

Désormais, tout est rentré dans l'ordre, les chéneaux feront l'objet d'une surveillance particulière et seront débarrassés des feuilles qui s'y accumulent régulièrement, ceci afin d'éviter la répétition de ce type d'incident qui pourrait mettre à mal la bonne marche des machines, très coûteuses, mis à disposition des élèves.
 
Rédaction Web avec Oriano Tefau






SOCIÉTÉ | TAHITI VA'A 2017 | VA'A PORTRAITS | FenuaHeroes | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | HawaikiNuiVaa2017