FAITS DIVERS

Incendie : la sécheresse en cause, une maison proche du brasier


Samedi 10 Septembre 2016 à 15:04 | Lu 4764 fois

PUNAAUIA - Pas de réelle menace mais tout de même un dispositif de protection. Ce samedi, les flammes se trouvent à environ 500 mètres d'une habitation et d'un pylône au-dessus de la résidence Te Maru Ata. Les pompiers sont sur place et surveillent de près l'évolution du brasier.


Crédit : Tahiti Nui Télévision
Crédit : Tahiti Nui Télévision
Les pompiers de Paea et Punaauia sont toujours mobilisés sur les hauteurs de Te Maru Ata. Le feu qui a démarré vendredi  au-dessus de la zone d'envol des parapentes s'est étalé jusqu'au-dessus de la résidence. Une habitation se trouve proche du brasier, à environ 500 mètres, ainsi qu'un pylône de télécommunication. Mais "il n'y a pas vraiment de menace", explique Jacqui Ahini, chef de centre des sapeur-pompiers de Punaauia. Les équipes surveillent tout de même de près la maison. Des moyens préventifs ont été mis en place. 

On ne connaît pas pour l'instant l'origine exacte de cet incendie. Il s'agirait d'un feu de brousse provoqué par la sécheresse actuelle. "Nous sommes dans la période de sécheresse. On a un végétal qui est très sec. Il est prudent de faire attention de ne pas laisser le moindre point chaud puisqu'on a des conditions propices à la propagation de n'importe quel début d'incendie", explique le colonel Tournay, directeur de la protection civile en Polynésie. 

Selon les pompiers de Punaauia, plus d'un hectare serait déjà parti en fumée. "Nous avons un secteur qui est difficile d'accès. Donc nous avons un véhicule pour faire de l'attaque et protéger les points sensibles tel que le relais de télécommunication et une maison, et puis on a un deuxième véhicule qui permet de faire des navettes de points d'eau. Et on a surtout un dispositif pour faire de la surveillance et regarder comment le feu va évoluer. On a un relief très accidenté, on a un relief avec beaucoup de petites falaises, donc on ne peut pas engager du personnel inutilement", détaille le colonel. Un hélicoptère est également intervenu comme bombardier d'eau au-dessus des zones inaccessibles pour les équipes au sol. 

Les pompiers sont encore sur place au moment où nous écrivons. Le dispositif de protection actuellement en place autour de l'habitation et du pylône pourrait être déplacé en fonction de l'évolution de l'incendie. 


Rédaction web (Interviews Esther Parau Cordette)

Colonel Tournay, directeur de la protection civile








Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 14:33 Court-circuit à la pâtisserie Hilaire

Mercredi 7 Décembre 2016 - 19:01 Disparition inquiétante d'une jeune fille de 15 ans

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard