FAITS DIVERS

Il invente une agression pour masquer un deal de paka qui a mal tourné


Vendredi 25 Novembre 2016 à 17:03 | Lu 9250 fois

PAPEETE - Les policiers de la DSP en rient encore. Lundi, un homme de 27 ans est venu porter plainte au commissariat, expliquant avoir été frappé dans le quartier Estall (Papeete) où il était soi-disant venu acheter à un particulier une paire de chaussures de sport. Ses supposés agresseurs lui auraient aussi dérobé une enveloppe contenant 50 000 francs.


Photo d'illustration
Photo d'illustration
Le plaignant a donné aux enquêteurs le numéro de téléphone de l’individu avec qui il avait rendez-vous, ce qui a permis aux policiers de l’identifier. Mais ce dernier, se sachant recherché, s’est présenté de lui-même au commissariat mercredi… et sa version des faits était bien différente. D’autant que la prétendue victime lui avait laissé un message sur son répondeur téléphonique.

En réalité, il n’y a jamais eu d’agression. Le plaignant s’était rendu dans le quartier Estall pour vendre une boite de paka contenant une quarantaine de sticks. Une boîte dérobée sans obtenir le moindre franc en retour, d’où son idée d’aller porter plainte à la DSP.

Résultat des courses : les deux hommes sont convoqués au tribunal pour possession et vente de stupéfiants. La "victime" devra en plus répondre des faits de "dénonciation d’un délit imaginaire". On a connu plus malin.
 J-B Calvas 






SOCIÉTÉ | TAHITI VA'A 2017 | VA'A PORTRAITS | FenuaHeroes | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | HawaikiNuiVaa2017