SOCIÉTÉ

Ia Ora Taharu’u optimiste sur l'avenir de la Taharu'u


Mardi 22 Novembre 2016 à 14:41 | Lu 1190 fois

ENVIRONNEMENT - Les extractions dans la rivière de la Taharu’u à Papara font toujours l’objet d’un bras de fer entre l’association de riverains et le gouvernement. Cette dernière réclame l’arrêt des travaux estimant qu’ils menacent l’environnement et la sécurité des habitants. Le dossier a été étudié ce mardi par le tribunal administratif. Les membres de l’association sont ressortis confiants.


Les membres de l’association Ia Ora Taharu’u avaient rendez vous ce mardi matin devant le tribunal administratif. Ils réclamaient l’annulation des deux arrêtés du Pays autorisant les extractions dans la rivière de la vallée qu’ils disent vouloir protéger.

Les arguments de leur avocat ont vraisemblablement porté auprès du rapporteur public. Me Mickaël Fidele a soulevé le fait que le conseil des ministres aurait du être consulté avant que les deux arrêtés attaqués ne soient pris. Un avis auquel s’est rangé le rapporteur public.

Pour Me Fidele, "C'est une bonne chose que le rapporteur public ait requis l'annulation des deux arrêtés d'extraction (...) Il a envoyé un signal fort aux autorités du Pays qui doivent respecter les formes et ne pas faire des travaux à la hussarde, mais dans le respect des institutions du Pays et de la population".

Pour autant les travaux sont déjà bien avancés dans la rivière. Et même si le tribunal administratif donnait raison à l’association, il sera difficile de revenir en arrière. Mais l’essentiel n’est pas là, estiment ses membres. A l’avenir, il faudra compter avec eux.

Maire Grandin, trésorière de l'association Ia Ora Taharu’u, ne cache pas sa satisfaction. "Cela fait plus d'un an maintenant qu'on se bat pour faire entendre notre voix en tant que riverains. Les conclusions sont vraiment encourageantes parce que cela veut dire que notre démarche était légitime. On espère qu'à l'avenir, on pourra limiter les dégâts futurs tant sur les autres rivières que sur la Tahatu'u."

Pour l'avenir l'association souhaite un peu plus de respect et d'écoute de la part du gouvernement et une vraie politique de l'environnement. Le tribunal administratif devrait rendre sa décision dans une quinzaine de jours.
 
Rédaction Web avec JB Calvas

Interview de Me Fidele








Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 19:01 Le black tropical s'expose au Mayfly Market

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard