SPORT

Hawaiki Nui 2016: Le point avant la deuxième étape


Jeudi 3 Novembre 2016 à 09:15 | Lu 1831 fois

VA'A: Mercredi, EDT Va'a s'est imposée devant Team OPT B et Team OPT A. Mais le classement définitif n'a pas été officialisé, suite à une réclamation d'un club. Ce jeudi, le départ de la deuxième étape Raiatea-Tahaa soit 26 km de course, va être donné à 9h35. L'occasion pour faire le point sur celle-ci.


La difficulté dans cette deuxième étape, la plus courte, réside dans le fait qu'il n'y a pas de ravitaillement en course. La pirogue au départ se retrouve donc alourdie du poids des bouteilles d'eau. Etant donné que la majeure partie de l'étape se déroule dans le lagon, il est inimaginable de voir les bateaux suiveurs rejoindre les pirogues pour les ravitailler.

Cela créerait des embouteillages et provoquerait des accidents. Les rations d'eau sont donc doublées au départ, ce qui fait que le départ se montre plus laborieux. Les pirogues tardant à prendre de la vitesse, alourdies par le poids.

Croire que le lagon offre un écrin protecteur aux pirogues, celles-ci n'ayant pas à lutter contre la houle, les courant etc... est faux. Il y a en moyenne 450 bateaux suiveurs qui provoquent des remous, ceux-ci allant rebondir sur la barrière de corail et revenant pour retaper sur la côte. Un peu comme dans une baignoire.

C'est là que le peperu (barreur) entre en jeu. Lui seul peut faire en sorte que la pirogue ne soit pas ballotée par le retour de houle. Pour cette étape sprint, il est indispensable de sortir du lagon dans les 10 premiers. S'extirper dès le départ de la masse des pirogues, si on veut avoir une chance de l'emporter. C'est une des grosses difficultés de cette étape.








SOCIÉTÉ | TAHITI VA'A 2017 | VA'A PORTRAITS | FenuaHeroes | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | HawaikiNuiVaa2017