SOCIÉTÉ

Hao : le projet de ferme aquacole pourrait démarrer début 2017


Mardi 6 Septembre 2016 à 18:50 | Lu 6251 fois

TUAMOTU - Le dernier permis de construire a été délivré, et 10 Polynésiens iront se former aux techniques aquacoles en Chine à la fin du mois. Le projet de ferme aquacole à Hao se précise. Selon Teva Rohfritsch, les travaux pourraient débuter après le Nouvel An Chinois.


Image de synthèse représentant ce que pourrait être la ferme aquacole. Crédit : DR
Image de synthèse représentant ce que pourrait être la ferme aquacole. Crédit : DR
Le troisième et dernier permis de construire a été délivré pour le projet de ferme aquacole à Hao. Les 3 permis auront été obtenus en moins d'un an, comme l'a souligné Teva Rohfritsch, ministre de l'Économie bleue et invité des journaux de Tahiti Nui Télévision. Selon lui, les travaux devraient démarrer d'ici le début de l'année prochaine, après le Nouvel An chinois. 

Sur une trentaine de candidats, 10 techniciens aquacoles  ont été retenus pour une formation en Chine, à l'Université de l'Océan de Shanghai. Ils partiront fin septembre. La formation, prise en charge financièrement par le Pays et la société "Tahiti Nui Ocean Foods", sera dispensée en langue anglaise et sera sanctionnée par un certificat de qualification professionnelle de l’Université de l’Océan de Shanghai. 
Selon Teva Rohfritsch, il s'agit d'une première promotion de cadres polynésiens. D'autres seraient à venir. L'objectif étant d'employer une majorité de locaux à Hao. 

Le projet de ferme aquacole devrait s'étendre sur 35 hectares. Un terrassement est prévu ainsi que la mise en place de remblais sur le domaine public maritime, destinés à l'implantation d'une route. 
Côté environnement, le ministre assure que toutes les équipes sont "à pied d'oeuvre" pour préserver le site. 

295 personnes pourront être présentes sur le site en permanence  pour un effectif global estimé lui à 495 employés. Une base provisoire sera mise en place. Elle comprendra :  
- Des logements (sur deux niveaux) ;
- Des vestiaires ;
- Des sanitaires ;
- Des réfectoires (capacité 192 personnes en simultané) ;
- Une cuisine centrale ;
- Une blanchisserie ;
- Un centre de collecte des déchets recyclables ;
- Une unité de production en énergie ;
- Une unité de traitement des eaux usées ;
- Une unité de traitement de l’eau de mer ;
- Des locaux de gardiennage ;
- Des bureaux de chantier.

La production prévue pour cette ferme aquacole est de 50 000 tonnes par an à l'exportation. Concernant la ferme, il est prévu la construction de :
-  56 bassins ouverts de pré-grossissement ayant une superficie globale 48 400 m² ;
- une station de désalinisation d’eau de mer d’une capacité de 600 m3/J ;
- d’un bassin de stockage destiné à créer une réserve incendie d’une capacité de 578 m3 ;
- une centrale électrique (R+1) d’une capacité maximale de 10 groupes (8 installés, 12 transformateurs à huile), d’une superficie de 436 m² avec une capacité de production de 6 400 kva (8x800 kva) ;
- l'installation photovoltaïques de 1 MWc,
- la construction d’un dépôt d’hydrocarbures dédié à la centrale d’une capacité de 1.2 million de litres (12 cuves enterrées de 100 000 litres, deux cuves tampons de 15 000 litres hors sol) ;
- une unité de transformation du poisson (sur trois niveaux) après élevage, une zone de stockage froid, une laverie et des bureaux pour une superficie de 14 500 m² ;
- une unité de fabrication d’aliments pour les poissons d’élevage d’une superficie de 1 875 m²,
- un hangar de stockage des aliments, d’une superficie de 1920 m² ;
- un atelier de maintenance et de réparation mécanique d’une superficie de 1 920 m² ;
- une station service destinée à l’avitaillement des bateaux d’une capacité de 30 000 m3 (deux cuves d’essence hors sol de 15 000 litres chacune) ;
- un hangar de stockage pour produits divers (Oxygène liquide, acétylène, gaz liquéfié, méthanal, et chaux vive), d’une superficie de 607 m² ;
- une écloserie d’une superficie de 12 500 m² (8 salles dotées de bassins en fibre de verre) ;
- un centre de recherche à deux niveaux d’une superficie de 1 032 m² ;
- une station d’épuration des eaux usées (domestiques et industrielles) d’une superficie de 1 500 m², ayant une capacité de traitement de 606 m3/J ;
- un bâtiment à usage de logement pour les cadres sur deux niveaux d’une superficie de 1 087 m², composée de 52 logements ;
- un local gardiennage et accueil à l’entrée du site d’une superficie de 150 m² ;
- 4 stations de collecte des ordures d’une superficie unitaire de 25 m² ;
- Mise en place de deux émissaires destinés au pompage de l’eau de mer, d’un diamètre de 100 mm avec deux pompes d’aspiration à la côte -20 m pour alimenter la station de dessalement en eau de mer, avec deux cuves tampons de 525 m3 chacune ;
- Mise en place de deux émissaires de rejet des eaux après traitement d’un diamètre de 300 mm débouchant en haute à la côte – 60 m, avec deux cuves de stockage tampon d’une capacité de 2x525 m3.
 







Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 11:38 Huit lettres pour montrer sa solidarité

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard