SOCIÉTÉ

Grève évitée à l'hôpital de Taravao


Mercredi 11 Mai 2016 à 15:36 | Lu 744 fois

SOCIAL - Pas de grève à l'hôpital de Taravao. Les syndicats avaient déposé un préavis le 4 mai dernier. La grève devait prendre effet ce mercredi. Elle a été évitée de justesse. Parmi les revendications principales : plus de personnel et le paiement des heures supplémentaires. Un accord a été trouvé.


"Pour le paiement des heures supplémentaires concernant les cadres A infirmiers, (...) nous avons décidé de réunir un comité où il y aura les représentants du ministère des Finances et du ministère des Ressources humaines, parce que ce n'est pas une décision qui doit être prise uniquement par le ministre de la Santé -qui évidemment soutien ses agents-. Il convient de se mettre d'accord avec les deux autres ministères qu'ils ont droit à leurs indemnités d'heures supplémentaires", explique Patrick Howell, ministre de la Santé, au micro de Tahiti Nui Télévision.

Le soucis du paiement des heures supplémentaires avaient déjà été évoqué à l'occasion de dépôt de préavis de grève précédent. Mais entre temps, "les textes ont changé", rappelle le ministre. "Là il s'agit d'un problème très ciblé au niveau de nos infirmiers cadre A. Entre temps, les textes ont changé. Ils étaient cadre B et maintenant ils sont cadre A", explique-t-il au micro de Tahiti Nui Télévision. 

Concernant le manque de personnel, également déjà évoqué à de nombreuses reprises, la Polynésie pourrait lancer un appel à candidature "à un niveau européen, comme on le fait en France", annonce Patrick Howell. "Un grand pas, une avancée" pour Patrick Galenon de la CSTP-FO. Au service des urgences de Taravao, on ne sait pas comment boucler le planning de mai. On n'envisage pas encore celui de juin...

Patrick Howell espère tout de même que des médecins de Tahiti voudront renforcer le personnel de l'hôpital de Taravao, et particulièrement les urgences : "On espère qu'il y a quand même un potentiel de médecins assez conséquent à Tahiti pour pouvoir faire appel à certains pour venir donner un coup de main à Taravao".
Les médecins de Polynésie ne se bousculent pas pour travailler à Taravao. Selon le ministre, "ceux qui ont quitté (l'hôpital de Taravao, NDLR) ont probablement envoyé à travers les réseaux sociaux, une image de l'hôpital de Taravao qui n'est pas belle"...


Une réorganisation est prévue par le schéma d'organisation sanitaire. Une communauté hospitalière devrait être créée. L'hôpital de Taravao en fera partie, ce qui permettra de "s'appuyer sur la puissance d'organisation de l'hôpital central de Taaone, et avoir les ressources humaines pour pouvoir créer les conditions nécessaires pour organiser correctement 3 hôpitaux périphériques à savoir Taravao, Uturoa et Taiohae." 
 
Rédaction Web (Interviews : Laure Philiber)

Patrick Howell, ministre de la Santé


Patrick Galenon, secrétaire général de la Confédération syndicale CSTP-FO








Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 11:38 Huit lettres pour montrer sa solidarité

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard