SOCIÉTÉ

Grève des praticiens hospitaliers : vers une sortie de crise?


Mardi 7 Novembre 2017 à 18:29 | Lu 737 fois

SANTÉ - Deuxième jour de grève pour les praticiens hospitaliers du fenua. Une journée où la place a été largement laissée aux discussions entre le syndicat qui les représente et le ministre de la Santé...


Les praticiens hospitaliers ont débuté un mouvement de grève, lundi. Ils réclament la révision de leur statut et une meilleure prise en compte de leur expérience professionnelle. Ils interpellent également les autorités sur le décalage entre les conditions de travail de leurs confrères en métropole, et les leurs. Décalage qui entraîne, selon le SPHPF une pénurie de médecins spécialisés. 
Le financement de la retraite des praticiens est également un point soulevé par les grévistes. 

Lundi, la grève a conduit à l'annulation de plusieurs interventions chirurgicales au Centre hospitalier de la Polynésie française. 

Ce mardi, ce sont les deux tiers des effectifs qui ont arrêté de travailler selon le Syndicat des praticiens hospitaliers de la Polynésie française. 

A 10h30, le syndicat a été reçu par le ministre de la Santé. Une rencontre qui a duré plus de 6 heures, et qui s'est poursuivie par un entretien entre Jacques Raynal et le vice-président Teva Rohfritsch en fin d'après-midi. Mais qui n'a pas abouti à un consensus. Marc Levy, président du SPHPF le déplore : "Nous avons eu une réunion en présence du ministre de la Santé, seul représentant du gouvernement, accompagné du directeur de l'hôpital pour donner quelques avis techniques. Le ministre doit consulter d'autres membres du gouvernement pour se positionner. Le mouvement est très suivi. Si on parle de médecins titulaires, ils sont quasiment les 2/3 à suivre la grève. A Uturoa, c'est la totalité. Les médecins sont très remontés parce-qu'ils considèrent qu'ils ont beaucoup fait évoluer l'hôpital et qu'on ne prend pas en compte leurs revendications."

Un protocole d'accord aurait été rédigé et une nouvelle rencontre est prévue mercredi à 16 heures avec cette fois la ministre de la Fonction publique, Tea Frogier, jusque là absente des discussions avec les syndicats. 

Laure Philiber 
 






SOCIÉTÉ | TAHITI VA'A 2017 | VA'A PORTRAITS | FenuaHeroes | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | HawaikiNuiVaa2017