SOCIÉTÉ

Grands chantiers de nettoyage à Mataiva


Vendredi 22 Avril 2016 à 17:17 | Lu 1862 fois

TUAMOTU - A Mataiva, 27 militaires du RIMAPP nettoient la route d'accès de l'atoll. Des travaux de nettoyage et d'élagage commandés par le tavana Edgard Tetua afin que les 2 sentiers soient sécurisés. Le chantier a démarré jeudi sur la côte sud. Il doit durer 2 semaines.


Crédit : Tahiti Nui Télévision
Crédit : Tahiti Nui Télévision
C'est le premier gros chantier de Mataiva, depuis bien longtemps ! Il démarre derrière l'école élémentaire Tamarii Hitirau où débute une route de 14 kilomètres qui mène à des sites touristiques comme celui du bateau échoué dans la cocoteraie ou le champ de coprah, principale ressource de l'atoll. Durant 2 semaines, les militaires vont travailler sur 2 grands chantiers.
"La distance, c'est à peu près 6 km et la quantité d'arbres elle est très minime parce que ce sont juste quelques arbres dangereux donc environ une quinzaine sur l'atoll", explique le lieutenant Nicolas, chef de section du Rimapp de Arue. 

La route va donc être élargie de 4 à 6 mètres. Le maire veut aussi embellir les accotements et que les trous soient bouchés. Il n'est pas encore question de régénération de la cocoteraie, mais les troncs abattus seront transformés dans la scierie de la commune.
"Ils seront découpés en planche. 50% de ces planches seront redistribuées aux propriétaires", déclare le maire délégué de Mataiva, Edgar Tetua. 

Les prestataires comme les coprahculteurs et les habitants sont majoritairement favorables à ces travaux. Même si certains y voient encore des zones d'ombres.

Les militaires n'iront pas jusqu'au bout des 30 kilomètres de la route qui fait le tour de Mataiva. Mais le maire a bien fait comprendre que son projet, lui, aboutira.
L'association Mataiva i tu noa, qui veille à la protection de l’environnement, est elle aussi favorable aux travaux. Mais elle dit être prête à barrer l’accès à la route de la côte Nord, si les arbres de la dernière forêt primaire des Tuamotu venaient à disparaître.
"Notre but c'est protéger les arbres. Pourquoi ? Pour les oiseaux. Les oiseaux vivent sur les arbres", lance Heremanu Tamu Teahui, président de la section Mataiva i Tua Noa
Les prestataires touristiques regrettent cependant que ces moyens humains soient mis en œuvre pour le nettoyage de la route, alors que certains sites culturels de l'île ne sont pas entretenus.
(Reportage Tauhiti Tauniua Mu San)
 
 

Lieutenant Nicolas, chef de section du Rimapp de Arue


Heremanu Tamu Teahui, président de section Mataiva E Tu Noa


Edgar Tetua, maire délégué de Mataiva








Dans la même rubrique :
< >

Samedi 10 Décembre 2016 - 08:42 Une tortue verte albinos voit le jour à Tetiaroa

Vendredi 9 Décembre 2016 - 19:01 Le black tropical s'expose au Mayfly Market

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard