POLITIQUE

Gilda Vaiho, Heimana Garbet et Philippe Bercegol en marche pour la Polynésie


Lundi 30 Octobre 2017 à 18:22 | Lu 1979 fois

INFO TNTV - Trois Polynésiens vont siéger au Conseil national de la République en Marche, le parti du Président Emmanuel Macron. Selon la branche locale du parti, il s'agit de Gilda Vaiho et du référent du parti Heimana Garbet. Selon nos sources, la troisième personne sera l'expert-comptable Philippe Bercegol.


Gilda Vaiho pèsera au plan national dans le parti "La République en Marche"
Gilda Vaiho pèsera au plan national dans le parti "La République en Marche"
A six mois des Territoriales, La République en Marche se place-t-elle dans la course aux élections ?  Deux hypothèses possibles : une liste autonome, avec les déçus des autres partis, comme Gilda Vaiho, et de nouveaux visages. Ou une alliance avec le Tapura Huiraatira... à condition bien sûr qu'Edouard Fritch accepte quelques candidats LREM sur sa liste. 
Pour le moment, cette alliance n'est pas d'actualité. Les rapports entre le Tapura et LREM s'étaient quelque peu distendus lorsque les députées polynésiennes avaient intégré le groupe UDI à l'Assemblée Nationale. 

Le Conseil de la République en Marche comptera 200 personnes. La Polynésie pourra donc y faire entendre la voix des adhérents locaux, à travers ses trois représentants. L'un d'eux pourra tenter d'intégrer le bureau exécutif du parti, qui ne comptera que 20 membres. 

Au plan local, Heimana Garbet reste le référent en Polynésie du parti. Natacha Helme devrait être nommée référente adjointe la semaine prochaine. Et La République en Marche a désormais une voie audible à l'assemblée, avec le ralliement de la représentante Gilda Vaiho. Le parti revendique près de 1000 adhérents et 47 comités en Polynésie française.
 
Mike Leyral
 

Heimana Garbet reste le référent du parti en Polynésie française
Heimana Garbet reste le référent du parti en Polynésie française
Le communiqué du parti : 

Trois Polynésiens siègent au Conseil de La République en marche
 
Les 400 000 adhérents du premier parti politique de France viennent de désigner les membres du Conseil de la République en marche. Ce sont 200 cadres qui sont chargés de déterminer les principales orientations du mouvement crée par le Président de la République Emmanuel Macron. De leur responsabilité relève également le bon fonctionnement du parti.
 
Cette désignation représente un formidable atout pour la branche locale de notre mouvement dont l’action trouve ici un nouvel élan. C’est toute la Polynésie française qui gagne ainsi la possibilité de relations privilégiées avec les principales autorités de l’Etat.
 
Sont membres de droits du Conseil de La République en marche, le référent du mouvement pour la Polynésie française, Heimana Garbet ainsi que la représentante à l’assemblée de la Polynésie française, Gilda Vaiho.
 
Ces deux membres de droit sont rejoints par un nouveau membre également militant polynésien, dont l’identité sera révélée lors d’une conférence de presse organisée en début de semaine prochaine, au retour au Fenua de Heimana Garbet actuellement à Paris pour une mission auprès du siège parisien.
 
Nous profiterons de cette occasion pour annoncer le ralliement de nouvelles personnalités politiques et de la société civile, et pour présenter la sélection d’une « grande cause sociale » qui deviendra la priorité de nos actions politiques à venir.
 
Le 18 novembre prochain, le Conseil de la République en marche élira les 20 membres du Bureau exécutif ainsi que le Délégué général de notre parti.   
  
Coordination - La République en Marche Polynésie française







Dans la même rubrique :
< >

Lundi 20 Novembre 2017 - 11:03 Les maires polynésiens veulent se faire entendre

SOCIÉTÉ | TAHITI VA'A 2017 | VA'A PORTRAITS | FenuaHeroes | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | HawaikiNuiVaa2017