POLITIQUE

George Pau Langevin ne croit pas à un blocage de l'assemblée


Vendredi 11 Septembre 2015 à 17:50 | Lu 335 fois

MAJORITÉ - Présente à Port Moresby, la ministre des Outre-mer a une nouvelle fois déclaré qu'une dissolution de l'assemblée n'est pas à l'ordre du jour. Pour George Pau Langevin, les projets présentés par Édouard Fritch peuvent encore obtenir l'aval des élus.


George Pau Langevin Photo d'archives Tahiti Nui Télévision
George Pau Langevin Photo d'archives Tahiti Nui Télévision
Chaque année, au lendemain du Forum des Îles du Pacifique, les pays qui n’en font pas partie viennent rencontrer les Océaniens. A Port Moresby, la France était représentée par la ministre de l’Outre-Mer, George Pau-Langevin.
Tahiti Nui Télévision a interrogé George Pau Langevin sur une éventuelle dissolution par l'Etat de l'assemblée de la Polynésie française. "Pour l'instant, je crois qu'il peut y avoir une majorité sur les projets que présentera le président Fritch. S'il devait y avoir un blocage au niveau du budget, on verrait. Mais j'ai encore le sentiment que nous n'en sommes pas là", a-t-elle déclaré. 

Dans une interview fin août à nos confrères de Radio 1, la ministre n'avait pas exclu l'éventualité d'une dissolution de l'institution. "S’il devait effectivement y avoir un blocage ou une difficulté, à ce moment-là c’est vrai que l’État serait amené à intervenir", avait-elle déclaré. 
La réaction du Tahoeraa Huiraatira ne s'était pas faite attendre. Le parti orange avait dénoncé dans un communiqué "méconnaissance de la réalité politique locale" de George Pau Langevin. 
Rédaction Web (Interview : Mike Leyral / Brandy Tevero)

George Pau Langevin, ministre des Outre-mer







SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard