SOCIÉTÉ

Gaz : la grogne monte


Jeudi 4 Juin 2015 à 15:15 | Lu 3432 fois

GRÈVE. Ce jeudi, suite à des agressions dans les magasins du fenua, la direction de la société SDA (Services Distribution Assistance) a décidé de prendre en charge la distribution de gaz. La population a afflué et les 1120 bouteilles disponibles ont été vendues.


Crédit : Tahiti Nui Télévision
Crédit : Tahiti Nui Télévision
Ce jeudi, SDA a vendu 1120 bonbonnes de gaz au prix de 2964 Fcfp l'unité. Une vente exceptionnelle organisée suite à des agressions dans les magasins. "On ne peut pas livrer tout le monde. Et pour éviter le mécontentement des gens, on a préféré, au niveau sécurité pour les équipages, on a préféré faire revenir des camions, avoir la collaboration de la police de Punaauia pour fournir un maximum de personnes en un minimum de temps et satisfaire le maximum de personnes", explique Christophe Laise, directeur des moyens généraux chez SDA.  L'entreprise a limité les achats à deux bonbonnes par famille. Pas de quoi contenter toute la population donc, mais un bref soulagement tout de même pour certains.

La grève chez Gaz de Tahiti dure depuis plus de 20 jours et, même si les syndicats nient avoir voulu prendre en otage la population, la situation devient critique. Et la grogne monte... Venu acheter du gaz, un homme témoigne : "Il y a déjà eu deux bagarres : une à Faaa, une à Papenoo. Je trouve lamentable d'en arriver à ce point-là. Au bout d'un moment, les gens vont en avoir marre, et ça va exploser", pressent-il. 
Un chauffeur de SDA, Hiro Lichon raconte également : "Les gens ont commencé à s'énerver devant tout le monde. Comme on leur a dit que la plupart des bonbonnes de gaz étaient réservées dans les magasins. Et quand ils ont attendu, pendant une heure, on leur a dit qu'il n'y avait plus de gaz. Donc ils ont commencé à s'énerver et à dire des grossièretés. On a arrêté la livraison et on est retournés sur Gaz de Tahiti."

M.K (Images/Interviews : Matahi Tutavae et Tauhiti Tauhiti Tauniua Mu San)

Christophe Laise, directeur des moyens généraux chez SDA




Tags : gaz, grève, social




Vos réactions

1.Posté par Mac Dougall Michel le 04/06/2015 18:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Cette affaire montre le danger d'accorer un monopole à une entreprise. Dans le cas de Gaz de Tahiti, ce n'est d'ailleurs pas tellement l'entreprise qui bénéficie de la situation, celle-ci est en effet contrainte à une certaine modération des prix, mais c'est le syndicat, car il peut demander à peu près ce qu'il veut. Ce n'est plus alors un syndicat, mais plutôt une mafia, à l'image des dockers français CGT. Il n'est pas normal que le Fenua ne puisse pas faire la différence entre une défense légitime et nécessaire des ouvriers et un comportement mafieux. Le droit syndical ne devrait pas être le même pour les monopoles que dans le secteur concurrentiel. Une entreprise monopolistique devrait être astreinte à un service public minimal et tout manquement lourdement sanctionné.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

800 caractères maxi autorisés.

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 4 Décembre 2016 - 14:43 La Reine des Neiges truste les rayons

Samedi 3 Décembre 2016 - 13:07 Le Taaone fait son Téléthon

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard