POLITIQUE

Gaston Flosse pense se représenter aux territoriales de 2018


Lundi 17 Octobre 2016 à 11:58 | Lu 2641 fois

ELECTIONS - Gaston Flosse était l'invité de notre Grand JT dimanche soir. Parmi les sujets évoqués, son ralliement à Nicolas Sarkozy alors qu'il avait affirmé qu'il ne le soutiendrait jamais, sa condamnation dans l'affaire dite de "la vaisselle" et sa future candidature aux territoriales de 2018.


Crédit photo: TNTV
Crédit photo: TNTV
Il y a onze mois à peine, Gaston Flosse avait déclaré devant ses militants, "Jamais Sarkozy", comment explique-t-il ce revirement ? "Depuis, nous avons reçu la visite de M. Juppé, pour lequel nous avions décidé d'apporter tout notre soutien, mais il a refusé de nous recevoir (...) nous nous sommes donc reportés sur Nicolas Sarkozy."

Reconnaissant que Nicolas Sarkozy, lors de son quinquennat avait supprimé quelques conventions entre l'Etat et le Territoire, Gaston Flosse précise que "M. Hollande en a fait autant, sinon pire."

Revenant sur les problèmes relationnels entre lui et M. Sarkozy, Gaston Flosse "laisse cela de côté" précisant, "Ce qui compte, c'est l'avenir". Poursuivant, "Les propositions que nous avons faites à Nicolas Sarkozy, ont pratiquement toutes été acceptées".

Et Gaston Flosse de citer la DGDE qui avait été ramenée de 18 milliards à 10 milliards : "il la ramènera à 18 milliards et il nous laissera gérer les fonds comme nous le voudrons (...)"

Reconnaissant que son poulain est à 10 points de Juppé dans les intentions de votes aux primaires de la droite, Gaston Flosse assure que "Nous avons rencontré le président des Républicains, Laurent Wauquiez, et nous avons conclu un accord d'association entre le Tahoeraa et Les Républicains. Ce qui veut dire que même si Sarkozy n'est pas élu Président de la République, les engagements restent. (...) nous pensons que M. Juppé réalisera les engagements pris par Nicolas Sarkozy."

"Les trois députés que nous enverrons à l'assemblée nationale (...), recevront l'investiture du plus grand parti politique de France (NDLR: Les Républicains), qui fait confiance au plus grand parti politique de Polynésie, le Tahoeraa."

Quant à savoir quel est le poids du Tahoaeraa dans l'électorat polynésien, Gaston Flosse estime que les primaires sont des élections un peu particulières et qu'il est difficile de donner un chiffre. "Par contre pour les présidentielles en 2017, c'est là que l'on verra le force du Tahoeraa."

Concernant ses déboires judiciaires dont la dernière en date, l'affaire dite de "la vaisselle", dans laquelle il a été condamné à une amende, mais pas à l 'inéligibilité comme requis, Gaston Flosse indique ne pas faire appel de la décision.

Sur sa candidature aux territoriales de 2018, l'ex homme fort de la Polynésie, espère bien le redevenir. "Je pense que je pourrais me représenter, mais ce sera le Grand conseil du Tahoeraa qui le décidera."
 
Rédaction Web avec Tamara Sentis







SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard