FAITS DIVERS

Gaston Flosse parle d’acharnement de la justice


Mercredi 4 Juin 2014 à 18:51 | Lu 195 fois

ANUANURARO. Le procureur a requis deux ans de prison, 10 millions Fcfp d'amende et 5 ans d'inéligibilité.


Deux ans de prison ferme, 10 millions de francs Pacifique d’amende et 5 ans de privation des droits civiques. C’est ce qu’a requis le procureur José Thorel contre Gaston Flosse dans l’affaire Anuanuraro. Il a requis deux ans de prison avec sursis et 10 millions de francs d’amende contre Robert Wan. Aucune peine n’a été requise contre les 4 autres prévenus : Gaston Tong Sang, Édouard Fritch, Georges Puchon et Henri Bontant. Le procureur s’en remet à la décision du tribunal.
Le président de la Polynésie parle d’un acharnement de la justice contre lui. Il est toutefois resté souriant après le réquisitoire du procureur de la République.
Les avocats de la défense ont successivement parlé d’une instruction mal faite, d’un dossier où il fallait faire condamner des politiques sans véritable preuve et sur de simples présomptions. La critique la plus acerbe vient de l’avocat de Gaston Tong Sang qui parle d’une "ruine du système judiciaire". Pour maître Bouissier, il n’y a qu’un seul gagnant dans cette affaire, c’est Oscar Temaru. Parce que pendant les 10 années d’instruction, il a mis sur le banc des accusés ses principaux opposants politiques.
Robert Wan a rappelé en fin d‘audience qu’il n’a jamais volé ou détourné d’argent et que son seul but était de développer la Polynésie française.
La décision sera rendue le 2 septembre 2014.
 






Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 17:49 12 ans de prison pour le père incestueux

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard