POLITIQUE

Fritch : "Tous contre Marine Le Pen"!


Lundi 24 Avril 2017 à 18:04 | Lu 6754 fois

SECOND TOUR - Le Tapura Huira'atira tient son conseil politique ce lundi soir dans son siège de Papeete. A l'ordre du jour des discussions : le bilan du premier tour de la Présidentielle, et les consignes de vote pour le second.


Edouard Fritch, président du Tapura Huira'atira
Edouard Fritch, président du Tapura Huira'atira
C'est la première fois qu'il s'exprime depuis l'annonce des résultats complets et définitifs du premier tour de la Présidentielle : Edouard Fritch réunit ses troupes au siège du Tapura Huira'atira pour faire un tour d'horizon des résultats dans chaque bureau de vote. Les élus et les cadres du parti doivent également évoquer la question du soutien pour le second tour, le candidat des Républicains étant à présent hors course. 

"J'ai toujours dit que s'il y avait un deuxième tour avec Marine Le Pen, ce serait tous contre Le Pen! Moi, (Marine Le Pen) je ne peux pas... moi, je ne peux pas... je ne peux pas. Ce soir, on va voir quelle sera la logique collective mais il est évident que nous n'allons pas voter pour Le Pen. Comme je ne veux pas d'abstention, il faut qu'on discute", indique Edouard Fritch quelques instants avant la tenue de ce conseil politique. 

Comment le président du Tapura Huira'atira voit le candidat Emmanuel Macron? "Je pense que c'est un candidat que nous ne connaissons pas très bien. Il s'est exprimé dans la presse, et il a donné son point de vue sur la situation de la Polynésie française. Il a d'ailleurs répondu à une partie de nos préoccupations. Je pense en particulier au problème de l'indexation, parce que c'est tout de même important pour nos Polynésiens actuellement embauchés par l'État. Imaginez tous les salaires divisés par deux, ça poserait un sérieux problème !"

Il ajoute : "D'autre part, j'ai eu son entourage ce matin : il s'est engagé et maintiendra ses engagements par rapport à l'Accord de l'Elysée que nous avons signé avec François Hollande. Ce n'est pas tant le principe de l'accord qui est important mais c'est ce qui est écrit dedans. Cet accord contient pratiquement toutes les préoccupations que nous avons en matière d'emploi, de développement, d'égalité réelle... de conséquences des essais nucléaires. Nous allons, je pense, décider de voter dans ce sens. 
De toute façon, travailler avec le Président de la République, pour moi, n'est pas une difficulté insurmontable. Nous avons bien travaillé avec François Hollande et nous avons conquis sa confiance. Ce qui me préoccupe c'est ce qui va se passer après les élections. Il va nous falloir déployer beaucoup d''efforts pour faire passer nos candidats aux législatives, c'est important, c'est notre bras armé à Paris ! Nous avons un partenariat avec Les Républicains, mais les législatives, c'est une affaire du Tapura Huira'atura et nous allons nous battre pour faire élire nos députés". 

 
Laure Philiber et Tauhiti Tauniua Mu San 







Dans la même rubrique :
< >

Mardi 17 Octobre 2017 - 09:55 Jacqui Drollet arrête la politique

SOCIÉTÉ | TAHITI VA'A 2017 | VA'A PORTRAITS | FenuaHeroes | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB