POLITIQUE

François Hollande en Polynésie : Suivez l'info en direct et en continu


Samedi 20 Février 2016 à 15:28 | Lu 15397 fois

Retrouvez ici, les directs en streaming et en HD ainsi que le fil info sur le déplacement du Président de la République en Polynésie (Tahiti et Raiatea).



LE FIL INFO


Interview du Président François Hollande

22/02/16 à 20h00 - Aéroport de Faa'a
Le Président de la République a accordé comme prévu une interview simultanément aux 2 chaînes de télé. Il a d'abord été question de nucléaire, des engagements de l'état vis à vis de la Polynésie. Mais aussi d'environnement et de Taputapuatea. Le Président a trouvé son séjour trop court, ce qui ne l'a pas empêché de s'envoler aussitôt après cet entretien pour l'Amérique du sud.

Voir l'intégralité de l'interview en vidéo ici.

Entretien avec Oscar Temaru

22/02/16 à 18h20 - Mairie de Faa'a
Les élus attendent le Président de la République.

22/02/16 à 19h10 - Mairie de Faa'a

François Hollande a pris un peu de retard. Il vient d'arriver à la mairie de Faa'a pour rencontrer le leader du parti indépendantiste, Oscar Temaru.

Le Président François Hollande en visite à Raiatea

François Hollande arrive à Taputapuatea
François Hollande arrive à Taputapuatea
22/02/16 à 15h30 - Raiatea
Le Président de la République François Hollande est en ce moment à Raiatea. La population et quelques élèves se sont rassemblés pour accueillir le Président. 
Une candidature a été déposée pour que le site de Taputapuatea, centre du triangle polynésien, soit classé au patrimoine mondial de l'UNESCO. Taputapuatea et son marae ont une signification culturelle importante. 
Le 16 juillet dernier, c'est sur ce site que le PACT ( Polynesia against climate Threats, NDLR) a été signé. 

Arrivé à 15h55, François Hollande a été accueilli par les élus et la population de Raiatea. Haie d'honneur des enfants brandissant des petits drapeaux tricolores. C'était également son premier bain de foule. Et on a pu constaté un homme proche de la population. Après Orero, himene tarava et offrande sur le marae, le maire Thomas Moutame et François Hollande ont donné un discours. Le premier a sollicité le soutien de l'état dans le projet de l'inscription de Marae et également la construction d'un musée dédié à la culture. Le chef de l'état a confirmé son soutien dans ces projets. 

Voir l'intégralité du discours en vidéo de Thomas Moutame ici.

François Hollande entame un discours
22/02/16 à 16h09 - Taputapuatea

"Raiatea abrite des trésors qui n'ont pas tous été présentés, comme les esprits qui les animent... et il y a une fleur unique au monde, dont j'ai été recouvert, la tiare Apetahi" plaisante le Président Hollande au marae Taputapuatea. "Le marae sera labellisé au patrimoine mondial de l'humanité, (...) grâce à la force de conviction que nous y mettrons, d'ici à juillet 2017" a espéré le Président.
"L'Etat vous fournira un appui technique pour la présentation, par la Polynésie, de cette candidature" s'est engagé le Chef de l'Etat à Taputapuatea. Le Président a encouragé le maire de Taputapuatea à créer un musée proche du marae. Il "appuiera financièrement" ce projet, s'est-il engagé. "C'est ici que vous avez à redouter la montée des eaux ; c'est d'ici que tout est parti, mais c'est ici aussi que tout peut être détruit" a rappelé le Président à propos de la COP 21 et des risques liés au réchauffement climatique.

La France fera en sorte d'investir massivement dans l'économie bleue, et donc dans la Polynésie française" : le discours de François Hollande, après avoir été culturel, devient plus politique et économique
Le Président achève sa visite à Taputapuatea. Il devrait à présent se rendre dans une exploitation de vanille.

L'intégralité de son discours en vidéo ici.
 

Discours du Président de la République François Hollande

22/02/16 à 12h05 - Présidence de la Polynésie française à Papeete
François Hollande et George Pau-Langevin applaudissent le discours d'Edouard Fritch.
Le Chef de l'Etat monte au pupitre et exprime sa sensibilité à l'accueil qu'il a reçu. François Hollande estime avoir reçu des "marques de sympathie qui valent marques d'attachement".
François Hollande rend hommage aux "tamarii" (enfants) volontaires, aux Polynésiens qui ont donné leur vie pour la patrie. François Hollande remercie la Polynésie pour son soutien à la Nation après les attentats.
F Hollande reconnait que les essais nucléaires ont eu des conséquences sur la santé des polynésiens. Le traitement des indemnisations des victimes sera revu. L'Etat accompagnera les service d'oncologie de Polynésie.
La dotation globale d'Autonomie dite dette nucléaire, sera sanctuarisé et son niveau dès 2017 à 90 millions d'euros.
Voir l'intégralité de son discours en video ici.

Discours du Président de la Polynésie française Edouard Fritch

Edouard Fritch
Edouard Fritch
22/02/16 à 11h50 - Présidence de la Polynésie française à Papeete
La Marseillaise et l'hymne polynésien sont interprétés par une chorale mormone à l'extrémité du chapiteau. Edouard Fritch débute son discours devant un millier de personnes ; il laissera ensuite place à François Hollande, dont les éventuelles annonces sur le nucléaire et l'économie sont très attendues.
"Pour ne rien vous cacher, monsieur le Président, nous attendions votre visite. La Polynésie a souffert du manque d'intérêt de l'Etat à son égard." commence Edouard Fritch.
"Il reste encore quelques zones d'ombre 5... nous sommes encore en train de nous battre pour faire reconnaître les conséquences des effets nucléaires" déclare Edouard Fritch face à François Hollande.
"Au milieu du vaste Océan Pacifique, la Polynésie reste bien loin de tout. Pourtant, nous sommes persuadés que notre position est stratégique dans une zone anglophone".
Voir l'intégralité du discours d'Edouard Fritch en video ici.

La chorale répète avant l'arrivée de François Hollande

22/02/16 à 10h30 - Présidence de la Polynésie française à Papeete
Tout le monde est en place à la Présidence, François Hollande arrive dans un instant, les percussions résonnent. "Nous on attend des actes précis, à prendre dès demain matin, pour le moment c'est du blabla, le temps est un facteur très important avec le nombre d'anciens travailleurs qui décèdent, pour nous il faut des actes, que la loi Morin soit changée. Il a annoncé des choses il y a 4 ans qui ne se sont pas produites" déclare Roland Oldham à la Présidence, quelques minutes avant l'arrivée de François Hollande.

"C'est un signe fort, cette visite, un signe fort de la République envers la Polynésie, avec des messages de reconnaissance, qui avaient été un peu oubliés ces dernières années ; ça peut jouer sur l'économie, surtout si on règle les problèmes liés au fait nucléaire" déclare Olivier Kressmann, le président de syndicat patronal MEDEF.

Sur chacune des séquences on a mobilisé une dizaine de personnes des associations agréées de sécurité civile, au cas ou il y aurait des malaises. Il y en eu deux, un au domaine Labbé et un à la mairie de Papeete, mais sans conséquences, c'est la chaleur. Et puis on est en lien avec les pompiers pour assurer les évacuations quand c'est nécessaire" explique le Colonel Frédéric Tournay, directeur de la défense et de la protection civile.

François Hollande au domaine Labbé

François Hollande, Edouard Fritch et Tearii Alpha
François Hollande, Edouard Fritch et Tearii Alpha
22/02/16 à 10h00 - Domaine Labbé à Pirae
Le Président François Hollande est arrivé à 10h pour visiter le domaine Labbé à Pirae. Il a été accueilli par près de 60 enfants. Le Ministre du logement Teraii Alpha a fait un discours de présentation de la politique de logement en Polynésie et plus particulièrement du domaine Labbé. Le chef de l’Etat a ensuite signé une convention de financement de la caisse des dépôts et de consignation avec la Président Edouard Fritch et le directeur régional de la caisse de dépôt et de consignation. Cette convention va permettre d’intervenir dans le logement social et de soutenir la politique de l’habitat en Polynésie. Cela représente une modification de l’ingénierie financière. Le domaine Labbé c’est 4 hectares pour 120 logements. Les terrains appartiennent à l’Etat. Le Président Hollande a ensuite visité un logement témoin avant de prendre des photos avec les élus, les enfants et les ouvriers du Domaine Labbé. Il s’est ensuite rendu à la Présidence accompagné du Président du pays.
(En attendant le Président de la République. Une petite fille a fait un malaise à cause de la chaleur. Elle a été emmené par une ambulance.)

Déclaration de François Hollande

22/02/16 à 9h45 - Mairie de Papeete
"Vous nous avez offert le plus beau des cadeaux, celui d'être dans la République française" déclare François Hollande face aux danseurs de la mairie.
"Si c'est possible, que le monde entier vienne ici en Polynésie" : les derniers mots de François Hollande à la mairie de Papeete. Il devrait à présent se diriger vers la résidence Labbé.

 Voir l'intégralité de sa déclaration en vidéo ici.
 
Le Président vient tout juste de quitter la mairie de Papeete juste avant de se frayer un chemin parmi la foule dans une grosse berline bleue, il avait pris un bain de foule au milieu de centaines de polynésiens qui lui ont crié "Faaitoito!" (Courage!) et "Vive le Président". Certaines mamas l'ont même attrapées sous les yeux ébahis du service de sécurité, pour prendre un selfie à ses côtés et même tenter de l'embrasser. 

 

Que le spectacle commence!

22/02/16 à 9h15 - Mairie Papeete
Le Président sort de la mairie et prend place devant un accueil simultané et les cris d'une centaine de danseurs et musiciens de toute la Polynésie.
A l'arrière des groupe, un danseur marquisien s'échauffe encore en faisant des pompes. "Il faut suer pour le Président s'amuse-t-il"
Un Marquisien propose un viril haka de bienvenue, soutenu par des percussions puissantes. Tous les marquisiens entrent en piste, le public frissonne, la scène tremble ! 12 danseurs, près d'1,5 tonnes de muscles en actions, sous de chaleureux applaudissements !

Le groupe marquisien est sorti sous les applaudissements, place à O Tahiti E de Marguerite Lai. Très applaudis aussi, les danseurs en jaunes ont effectué une prestation beaucoup plus aérienne que les virils marquisiens, ils laissent la place à un spectacle sur le thème de la naissance d'un banian, par Hitireva, pour les Raromatai. Une quinzaine de danseuses dans un costume clair très travaillé qui évoque le tapa. Elles montent régulièrement sur un petit faatete, ou le frappent en cadence avec un bâton.

Au premier rang, François Hollande semble apprécier, et demande de temps à autres quelques précisions aux personnalités qui l'entourent, sur la provenance d'un groupe ou la signification d'un geste.

Place à Pupu Tahaa pae Hei, qui présente un groupe mixte. Hei Tahiti arrive sur scène avec d'immenses coiffes, jaunes pour les filles, rouges pour les garçons. Le groupe de Tiare Trompette débute sur un rythme endiablé et des cris de joie.

"J'ai une petite valise, une aviwest, qui fonctionne avec la 3G et permet de faire des directs sur notre chaîne, BFMTV ; on en a fait déjà une dizaine depuis notre arrivée" nous confie Audrey de BFMTV.

Tous les groupes se rejoignent sur une scène aussi brûlante que celle du Heiva, pour des danse en commun, c'est la réunion des archipels ! Le Président est ceint d'un tifaifai sous les applaudissements. Tout le monde est debout. Le tifaifai est aux couleurs du Pays, rouge et blanc.

Accueil festif à la mairie de Papeete

22/02/16 à 8h20 - Mairie de Papeete
Le Président est arrivé à la mairie de Papeete où il a reçu un accueil très chaleureux à la fois par un groupe marquisien et par la population très dense à l'entrée de la mairie. Le service de sécurité a dû jouer un peu des coudes pour écarter les admirateurs un peu trop pressants. Mais tout s'est déroulé sans incident et le Président fait actuellement une photo avec le gouvernement et l'équipe municipale de Papeete sur les marches de la mairie.
Le Président est entré dans la mairie pour un entretien avec Michel Buillard. Ils parleront probablement du bâtiment de la mairie, inauguré par le mentor de François Hollande en politique, François Mitterrand. A l'extérieur, dans les jardins de la mairie, les groupes des 5 archipels chantent et jouent déjà avant le spectacle qu'ils vont donner en l'honneur du chef de l'état. 


Bientôt le spectacle des cinq archipels
22/02/16 à 8h50 - Mairie de Papeete
Les invités de la mairie de Papeete sont désormais en place pour le spectacle qui ne devrait plus tarder. Les groupes des 5 archipels, vêtus de noir et blanc, de blanc, ou encore de jaune, sont maintenant silencieux. Tous les officiels, en dehors des personnalités de premier plans qui sont encore avec le Président, l'attendent sous un grand chapiteau dans les jardins de la mairie. Une mama nous confiait à l'instant en riant de bon coeur : "j'ai eu la photo avec le Président ! C'était un pari, j'ai gagné !"

"On vient regarder le Président de la République c'est un honneur, mais je viens surtout voir la fille de mon amie qui danse pour le groupe de Kehau, et ça aussi c'est un grand honneur pour elle et pour nous" vient de nous confier Béatrice La Neve.

"On est en Polynésie et donc le fait qu'il se déplace, c'est un honneur, même si on n'adhère pas forcément à sa politique ; on est plutôt à droite mais c'est toujours un plaisir : on voit le Président et non le chef de parti" nous déclarent Céline et Jérémy Salbasian.

"Je viens juste regarder, juste le voir, je le connais pas tellement, j'ai surtout envie de voir la fête" nous dit Joseph Ehuatu Eahuatua, un Marquisien qui vit à Tahiti.

"Pour moi c'est comme d'hab ce spectacle, mais quand même ça change un peu, y'a plus de monde que prévu, je l'ai pas vu encore mais j'ai hâte de danser, de montrer notre chant au Président" nous confie Morito Tauiraa, du groupe Toa Huhina de Hiva Oa.

"Ce qui est important, c'est que ça montre qu'on continue de s'occuper de l'outre-mer, car il semblait que l'outre-mer était oublié à Paris, et d'autre part, les gestes qu'il a faits vis-à-vis de Pouvana'a ne peuvent qu'améliorer les relations avec la France" reconnaît l'historien Yves Babin

"Je suis contente de voir Hollande, parce que c'est le Président de la France, ça fait vraiment plaisir de jouer pour lui" Mataui Hatitio, 18 ans, de Rurutu, percussionniste du groupe Pupu Tuhaa Pae. Le groupe tahitien entonne le chant I tera ra tau.

Bain de foule au marché de Papeete

22/02/16 à 7h45 - Papeete
François Hollande visite le marché de Papeete. Au passage, il se fait expliquer la fabrication du monoï, il enchaîne les poignées de mains et les selfies. Il découvre la signification de la 'tiare tahiti' portée sur son oreille côté gauche (marié) ou à droite (célibataire).
Le Président visite les étals à l'extérieur du marché, il a notamment admiré les paréos et les bijoux à base de perle. Il a aussi plaisanté avec quelques mamas. 


22/02/16 à 7h55 - Papeete

Plusieurs milliers de polynésiens sont massés autour du marché. Le Président vient tout juste de rencontrer les vendeurs de plats à l'intérieur. Il s'apprêtent à faire une petite déclaration à l'entrée principale devant une vingtaine de journalistes et environ mille à deux milles curieux.
Le Président n'a finalement pas fait de déclaration mais a signé le livre d'or du Marché. Il prend actuellement un bain de foule avec les nombreux polynésiens à l'entrée du Marché et adresse un petit mot à ceux qui parviennent à l'atteindre. 

Le Président quitte le marché et se rend à pas longs vers la mairie de Papeete au milieu d'une foule compacte et précédé de danseurs marquisiens qui l'accueillent d'un "mave mai".

Le livre d'or

Le mot de François Hollande dans le livre d'or du marché de Papeete.

Dépôt de gerbes sur la tombe de Pouvanaa a Oopa et au monument aux Morts

22/02/16 à 6h45 - Papeete
Hollande dépose une gerbe sur la tombe de 'Pouvana'a Oopa' considéré comme le « père du nationalisme tahitien ».

22/02/16 à 7h00 - Papeete

Les principales autorités du pays en place au monument aux Morts pour accueillir le Président de la République : Edouard Fritch, Marcel Tuihani, Lionel Beffre sont aux côtés de Georges Pau-Langevin devant une cinquantaine de militaires.
Le Président a déposé la gerbe au monuments aux Mort dans un grand silence. Il a ensuite salué les autorités et les anciens combattants présents à la cérémonie. Mini bain de foule pour François Hollande qui tient à saluer la plupart des personnes présentes à la cérémonie et adresse quelques mots informels à la presse et aux personnalités présentes. Le Président fait la photo prévue avec le groupe Erasmus Plus venu de toute l'Europe. Il va se rendre au Marché dans quelques instants.

Le Président François Hollande s'adresse aux médias

22/02/16 à 23h10 - Faa'a
Le Président entouré de la ministre des Outre-mer et d'Edouard Fritch aborde le sujet du nucléaire "Il est légitime que la France puisse réparer".  Il annonce également une aide d'urgence pour Fiji suite au cyclone 'Winston'. Il continu et ajoute "Ici je suis en France et je suis heureux d'être en France" "Ce n'est qu'une premiere rencontre".

L'accueil Polynésien

L'arrivée de François Hollande avec les danses traditionnelles.
 

François Hollande est arrivé à Tahiti

22/02/16 à 23h01 - Faa'a
Le Président de la République est arrivé à Tahiti et est tout de suite accueilli par des danses tahitiennes.

François Hollande pourrait arriver plus tôt en Polynésie

21/02/16 à 7h00 - Faa'a
L'avion du Président de la République s'est posé à l'aéroport de Tahiti Faa'a ce dimanche matin. François Hollande est ensuite rapidement reparti vers Wallis-et-Futuna en falcon.  

Plusieurs journalistes qui le suivaient sont restés à Tahiti. Le député René Dosière également. La ministre des Outre-mer George Pau-Langevin, des membres du cabinet du Président et une équipe de l'Agence France presse (AFP) l'ont en revanche suivi. Ils seront de retour en Polynésie ce dimanche soir. 

Le Président pourrait atterrir plus tôt que prévu à Faa'a. À 21 heures au lieu de 23 heures. Mais rien n'est pour l'instant confirmé. 


21/02/16 à 11h00 - Wallis
A l'arrivée du chef de l'Etat à l'aéroport de Hihifo, les écoliers ont entonné une vibrante Marseillaise avant que le chef de l'Etat assiste, ceint d'une volumineuse couronne de fleurs blanches, à des danses traditionnelles d'hommes et femmes en pagnes rose fushia.
Il devait assister ensuite, sous une pluie tropicale tenace, à une réception par la grande chefferie du royaume d'Uvea, l'un des trois royaumes coutumiers de l'archipel.
Après un discours devant l'assemblée territoriale et un déjeuner avec les élus et les "forces vives" de l'archipel, le chef de l'Etat s'envolera pour l'île de Futuna où il sera le tout premier président à se rendre. 
Les enjeux de cette visite seront essentiellement locaux. "Leurs demandes sont très attachées aux services minimaux : téléphonie, distributeur de billets de banque, un centre de dialyse, des possibilités de se soigner...", a expliqué M. Hollande à bord de l'avion présidentiel devant des journalistes.








Dans la même rubrique :
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 09:33 Louis Aliot en visite en Polynésie

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard