POLITIQUE

Flosse et Sarkozy : l'alliance des ennemis ?


Jeudi 13 Octobre 2016 à 00:34 | Lu 1729 fois

PRESIDENTIELLE - Ils étaient un peu plus d'une centaine de militants du Tahoeraa Huiraatira à attendre Gaston Flosse à l'aéroport, dans la nuit de mercredi à jeudi. Il a confirmé qu'il avait entamé des discussions avec Nicolas Sarkozy


Les militants du Tahoeraa ont envahi le salon d'honneur pour accueillir Gaston Flosse. Dans ses valises, il ramenait des explications sur son possible soutien à Nicolas Sarkozy, et sur le retour du parti orange dans le camp des Républicains, parti présidé aujourd'hui par Laurent Wauquiez.

Proche de Jacques Chirac, Gaston Flosse avait fondé avec lui le RPR, devenu UMP puis LR (Les Républicains). Son entourage explique donc cette réintégration comme un "retour à la maison", effaçant des années de brouille avec Nicolas Sarkozy. Cette brouille avait conduit le Tahoeraa à mettre fin à son alliance avec Les Républicains, et à se tourner vers un autre parti, les centristes de l'UDI. 

Gaston Flosse avait à plusieurs reprises accusé Nicolas Sarkozy d'être responsable des poursuites judiciaires  à son encontre. Il avait aussi affirmé qu'il ne le soutiendrait jamais. Gaston Flosse était alors une victime collatérale de la rivalité entre Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy. Ces derniers mois, Gaston Flosse affirmait d'ailleurs qu'il soutiendrait à la Présidentielle le chiraquien Alain Juppé... mais à sa grande surprise, celui-ci n'a pas voulu le rencontrer, et a désigné Tearii Alpha comme unique représentant local de sa campagne. Le Tapura Huiraatira a évoqué l'alliance envisagée par Gaston Flosse comme un "reniement politique".

A sa descente de l'avion, Gaston Flosse a affirmé que rien de concret n'était encore sorti de son entretien avec Nicolas Sarkozy... à un détail près : l'unique parlementaire resté fidèle au Tahoeraa, le député Jonas Tahuaitu, a quitté le groupe UDI à l'Assemblée Nationale pour rejoindre Les Républicains. Un rapprochement qui suggère une alliance à quelques mois des élections.

Gaston Flosse a toutefois nié soutenir Nicolas Sarkozy pour le moment, même s'il envisage une "association" entre Tahoeraa et Républicains. Il dit s'en remettre aux présidents de sections de son parti pour décider de la marche à suivre. Réponse donc vendredi, lors du grand conseil du Tahoeraa Huiraatira, qui se tiendra à huis clos à Erima. Mais il y a de fortes chances pour que le parti orange soutienne l'ex-ennemi de son leader.

Une nouvelle stratégie politique en vue des législatives, afin que le Tahoeraa obtienne pour ses candidats le soutien d'un grand parti national. En choisissant un autre candidat que le Tapura d'Edouard Fritch, Gaston Flosse veut aussi, sans doute, montrer la puissance de son parti dans les urnes. A travers les scrutin nationaux, c'est donc bien la bataille locale entre autonomistes qui fait rage.

Plus d'information dans nos journaux télévisés de jeudi soir.
 
Brandy Tevero, Mata Ihorai & Mike Leyral








Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 15:10 Edouard Fritch rencontre les maires

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard