POLITIQUE

Flosse à Fritch : "Qu'attends-tu" pour rejoindre le Tapura Huiraatira ?

TAHOERAA


Vendredi 24 Juillet 2015 à 11:35 | Lu 751 fois

Dans un communiqué, le Tahoeraa déclare que seul le bureau de la fédération a été dissout et que cette dissolution "n'a absolument aucune incidence sur la situation de la mairie de Pirae". Le parti orange accuse "Edouard Fritch et ses amis du Tapura" de faire courir de fausses rumeurs.


Photo d'archives Tahiti Nui Télévision
Photo d'archives Tahiti Nui Télévision
Suite à la dissolution de la fédération Tahoeraa de Pirae  par Gaston Flosse, le président délégué du Tahoeraa, Edouard Fritch, a réuni les chefs de section mercredi soir. Des comités de soutien seront créés "pour soutenir le maire, le conseil municipal", a annoncé Edouard Fritch, également maire de la commune. 

Dans un communiqué, le Tahoeraa déclare que seul le bureau de la fédération a été dissout et que cette dissolution "n'a absolument aucune incidence sur la situation de la mairie de Pirae". Le parti orange accuse "Edouard Fritch et ses amis du Tapura" de faire courir de fausses rumeurs. 
Cité, Gaston Flosse déclare, à l'adresse d'Edouard Fritch : "Édouard, sois cohérent et courageux. Tu es l'instigateur de la création d'un quatrième groupe politique à l'assemblée. Qu'attends-tu pour le rejoindre ? Tu es seul aujourd'hui au Tahoera'a Huiraatira tandis que tous ceux que tu as rassemblés autour de toi sont au Tapura. Que penser d'un chef, qui a poussé ses amis sur l'autre rive et qui reste seul à ne pas traverser ? Va au bout de ta logique ".

En interview mercredi, Edouard Fritch a été ferme : "Malgré ce que l'on dit sur mon caractère faible, que je n'ai pas grand-chose dans la culotte, je ne laisse jamais tomber les choses en route. Et surtout, qu'ils ne comptent pas sur moi pour démissionner. Ma place au Tahoeraa je crois l'avoir méritée. J'ai mis 30 ans pour me forger aux valeurs du parti, pour me battre pour que ce parti, avec Gaston Flosse, soit toujours le meilleur, le plus fort. Aujourd'hui, me virer comme un malpropre... Vous comprenez quand même que je ne me laisserais pas faire", avait-il déclaré

Retrouvez le communiqué du Tahoeraa en intégralité en cliquant ICI

 







Dans la même rubrique :
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 09:33 Louis Aliot en visite en Polynésie

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard