SOCIÉTÉ

Financement du RST : Edouard Fritch rassure les fonctionnaires d'Etat


Mercredi 29 Octobre 2014 à 11:37 | Lu 272 fois

Santé. Le présidant souligne que les fonctionnaires apportent déjà leur quote-part à la solidarité en cotisant à la CST.


Crédit : Présidence de la Polynésie française
Crédit : Présidence de la Polynésie française
Le président Edouard Fritch, le vice-président Nuihau Laurey, et  la ministre en charge du travail, Tea Frogier, ont reçu hier, mardi, les représentants de l’intersyndicale des organisations représentatives des fonctionnaires d’Etat.
Cette rencontre fait suite aux discussions engagées entre l’Etat et la Polynésie française pour le financement du régime de solidarité territoriale (RST). 
Le président et le vice-président ont fait part à la délégation des discussions qui ont eu lieu jusqu’à présent à Paris avec le gouvernement central et qui ont donné lieu à un engagement de l’Etat d’accompagner le financement du RST.
Le président a tenu à rassurer les fonctionnaires d’Etat sur la nature des pistes qui sont actuellement étudiées. Il a précisé qu'en aucun cas ils ne seraient lésés par rapport à leur situation actuelle.
Dans un communiqué, le président tient à souligner que les fonctionnaires d’Etat servant en Polynésie française, qui sont en grande majorité "des enfants du pays", apportent déjà leur quote-part à la solidarité en cotisant à la Contribution de solidarité territoriale (CST). Par ailleurs, ils contribuent largement à l’intérêt général et à la vie économique. Il convient donc de ne pas les stigmatiser.
Le président a assuré la délégation syndicale que des réunions d’information seraient organisées au fur et à mesure de l’avancement du dossier.






Dans la même rubrique :
< >

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard