TNTV - Actualité, news, replay et direct live de Polynésie



Festival des Îles: Papeete et Ua Pou qualifiés pour les phases finales de futsal


Jeudi 30 Mars 2017 à 17:36 | Lu 398 fois

SPORT - Le festival des îles suit son cours. Les différentes délégations issues des cinq archipels s'affrontent du côté de Pirae. Ce jeudi matin, en futsal les dames étaient à l'honneur dans le préau de l'école normale. Deux matchs de futsal se sont tenus, l'un opposait l'équipe de Papeete à celle de Rimatara et l'autre, Ua Pou et Tahaa.


Une entrée en matière difficile pour l'équipe des australes. Papeete domine la rencontre de bout  en bout.  Les joueuses  s'imposent  sur un score fleuve de 12 à 0. Une victoire écrasante décrochée grâce à l'expérience et la cohésion. Lokelani Vero,  joueuse dans l'équipe de  Papeete explique le score. "Cela fait cinq ans que l'on joue ensemble, c'est ce qui a fait le force de notre équipe."

Pendant ce temps, les autres équipes s'échauffent. Prochain match Taha'a face à Ua pou. Vaihere Tetauira , joueuse Tahaa anticipe la difficulté qui les attend. "Cela va être difficile, nous ne sommes que sept et l'on sait que Ua Pou est une bonne équipe. Notre stratégie va être de jouer notre jeu."

Ce sont les représentantes des marquises qui mènent les débats,  grâce à deux buts dans les dix premières minutes mais la fatigue gagne l'équipe de Ua pou. Les adversaires  reprennent du poil de la bête et se créent de nombreuses occasions.

La deuxième période est pleine de rebondissements. Taha'a réduit le score et, dans les dernières secondes l'île vanille égalise. Les deux équipes doivent se départager aux tirs au but. C'est finalement Ua pou qui remporte le duel.

"Elles étaient plus coriaces que nous. Il nous reste un match à jouer, et on verra si ca passe ou ca casse." avoue Vaihere Tetauira  de Tahaa, qui voit ses chances de se qualifier pour les phases finales se réduire. Mais qu'à cela ne tienne. Puisque le vrai  sens de ce rendez-vous est la participation et le respect.
 
Rédaction Web avec Oriano Tefau et Juliano Tautu