SOCIÉTÉ

Ferme aquacole : "J'ai fait des études par rapport à ce projet"


Vendredi 9 Septembre 2016 à 13:21 | Lu 5606 fois

ECONOMIE - Les 10 sélectionnés pour suivre une formation en aquaculture à Shanghai ont été présentés à la presse ce vendredi. Heimanu Estall, jeune polynésien, confie avoir fait ses études dans un but précis : le projet de ferme aquacole de Hao.


Crédit : Tahiti Nui Télévision
Crédit : Tahiti Nui Télévision
Les futurs techniciens aquacoles de la ferme de Hao  ont été présentés ce vendredi matin au ministère de l'Économie. Ils sont 10 a avoir été sélectionnés notamment pour leur motivation, mais aussi pour leur cursus très axé dans le domaine de l'aquaculture. Ils décolleront le 23 septembre prochain pour Shanghai afin de suivre une formation à l'Université de l'océan. "Ce projet, je le suis depuis longtemps. j'ai fait des études par rapport à ce projet. (...) On attendait ça avec impatience", explique Heimanu Estall, l'un des sélectionnés. 

Durée de la formation : 7 mois financés en partie par le Pays et par la société Tahiti Nui Ocean Foods. Pour cette première promotion, le Pays consacrera un budget de 5,5 millions Fcfp pour la prise en charge des frais de transport entre la Polynésie française et la Chine et une bourse pour les frais du stagiaire. "Le programme a été préparé pour qu'on puisse avoir toutes les compétences et les connaissances requises pour le projet de Hao", confie le jeune homme. Heimanu Estall a passé un BTS aquaculture en métropole. Il est également titulaire d'une licence professionnelle en aquaculture. De retour en Polynésie, il a effectué un stage puis un CVD à la direction des Ressources marines.

Selon le ministre de la relance économique et de l'Économie bleue, Teva Rofritsch, le début des travaux de la ferme aquacole à Hao devrait avoir lieu après le Nouvel An chinois, en février 2017.  
Pour Théodore Tuahine, maire de Hao, le projet de ferme aquacole est une véritable opportunité pour l'atoll. "Il était temps : quand même deux ans à courir après ce projet. Ce projet était focalisé sur Makemo, aujourd'hui il est revenu sur Hao. Après le départ du CEP, il y a eu un marasme économique. Il fallait trouver une activité qui allait faire ressurgir l'engouement pour Makemo. Ce projet est bien tombé. Ça nous permet de créer des emplois pour cette population qui en a besoin", se réjouit-il. 

Coût du projet de la ferme aquacole : près de 100 milliards de Fcfp. 

 
Rédaction web avec Sophie Guébel

Théodore Tuahine, maire de Hao


Heimanu Estall, futur technicien agricole








Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 1 Décembre 2016 - 18:04 Le Sida ne passera pas par eux

Jeudi 1 Décembre 2016 - 16:48 Des rêves plein le ciel

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard