SOCIÉTÉ

Fare MTR qui s'écroulent : y-a-t-il eu des malfaçons ?


Vendredi 27 Novembre 2015 à 16:31 | Lu 529 fois

HUAHINE - Les planchers de plusieurs maisons MTR se sont effondrés sous le poids des propriétaires, qui ont été gravement blessés. Le ministre du logement, Tearii Alpha a décidé de missionner une délégation afin de définir s’il y a eu malfaçons.


Les planchers de plusieurs maisons MTR se sont effondrés sous le poids des propriétaires, qui ont été gravement blessés à Huahine. 
C'est un médecin de l'île qui a dénoncé les malfaçons dans la construction de ces habitations. L'information circule depuis ce mercredi sur la toile suite à l'article de nos confrères de Tahiti Infos.

Ces fare auraient été construits en 2007 par le FDA, l'établissement est fermé depuis l'année dernière. Actuellement c'est l'OPH qui gère ces habitations. Le ministre du logement Tearii Alpha a décidé de missionner une délégation. Deux architectes, Ambert et Chauvins sont attendus ce samedi à Huahine, pour faire un état des lieux de ces maisons et définir comment les travaux ont été réalisés ainsi que les matériaux utilisés.

Le ministre du logement, Tearii Alpha : "ce qui nous interpelle c'est la présence de carreaux sur les planchers. Est-ce que ce ne sont que les carreaux de la salle de bain ou des carreaux posés dans toute la maison, notamment dans le salon. (...) les fare OPH qui ont été déployés depuis 2-3 ans à Tahiti ne sont pas construits avec des carreaux. Ils sont construits avec du fibrociment. Et tout le bloc salle de bain est construit sur une chape en béton. Donc apparemment, ceux de Huahine qui datent de quelques années, ont été réalisés par le FDA. Je ne peux pas en dire plus. Donc on va aller comparer ce qui a été fait à Huahine par rapport à ce qu'on connait nous, à l'OPH".
 
Il ajoute que : "si une garantie décennale existe toujours et que le fare n'a pas été construit avec les bons matériaux ... si c'est le constat de demain bien sûr que ce sera au pays de prendre en charge la réhabilitation. En tout cas c'est la structure publique qui devra assumer. Mais bien sûr on recherchera les responsabilités de ceux qui ont lancé ce type de chantiers sans vérifier le type de matériaux utilisé".

La délégation missionnée à Huahine devrait revenir dès lundi avec des éléments de réponses.

Rédaction web (Interview de Tauhiti Tauniua Mu San )

Interview de Tearii Alpha, le ministre du logement








Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 11:38 Huit lettres pour montrer sa solidarité

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard