SOCIÉTÉ

Faa'a, ville martyrisée par les flots


Lundi 20 Février 2017 à 15:20 | Lu 6003 fois

INTEMPERIES - Les jours se suivent et se ressemblent à Faa'a. Après les précipitations de vendredi, les fortes pluies de dimanche ont encore touché de plein fouet la commune, provoquant des inondations et des éboulements sur l'ensemble de la commune. L'aéroport et les établissements scolaires ont été fermés. La mairie a installé un PC de crise.


Crédit photo: TNTV
Crédit photo: TNTV
Le quartier de Tavararo est l'un des plus durement frappé par les intempéries. La rivière est sortie de son lit suscitant quelques mouvements de panique. Les autorités démentent plusieurs rumeurs qui ont circulé sur les réseaux sociaux. Tout le quartier de Tavararo n'a pas été évacué et aucune petite fille n'a disparu.

"Concernant la rumeur sur la disparition d'une petite fille, la gendarmerie a constaté que l'enfant qui faisait l'objet de cette rumeur était chez elle avec ses parents." indique Robert Maker, 1er adjoint au maire qui revient sur la journée de dimanche.

"Suite à l'alerte des services de l'Etat indiquant un nouvel épisode pluvieux pour l'après midi de dimanche, dès 15 heures nous nous sommes rendus à Tavararo, où nous avons constaté des crues nettement plus élevées que la dernière fois".


Pour Robert Maker, ce sont toujours les mêmes quartiers et les mêmes logements qui paient un lourd tribut à la nature. "Le quartier Helme par exemple a été inondé fin janvier, une autre fois il y a une quinzaine de jours et encore une fois aujourd'hui". Idem pour les lotissements Setil et Vaiha où 78 maisons ont été inondées.

Pour l'adjoint au maire, la cause de ces inondations à répétition dans le quartier Helme, c'est un petit canal. "Il passe au bout du quartier Helme et il n'a jamais été curé. L'entretien de ce canal est de la responsabilité du Pays".

La piste de l'aéroport non plus n'a pas été épargnée. Conséquences, l'aéroport a fermé et tous les vols domestiques annulés, de nombreux passagers sont restés bloqués dans les îles et les vols internationaux ont été perturbés.

Dans les environs du magasin Tefana, les agents de la commune et les riverains se mobilisent pour nettoyer les dégâts.  Même conséquence pour les quartiers Hauata et Colombel. Tous les foyers ont été envahis par l'eau et la boue. Les habitants ont été surpris par la violence de la pluie.

"C'est pire que la dernière fois" explique ce sinistré, "Depuis quinze ans que je vis ici, c'est la quatrième fois que cela m'arrive. Je suis inquiet surtout pour les enfants, la maison, bah, si ca casse, ca casse, on n'y peut rien c'est la nature." conclut-il fataliste.

Cette femme a carrément vu un tourbillon se former dans sa maison. "C'est la première fois que je vois une chose pareille, toutes mes affaires ont été emportées. La commune est passée et on nous a dit que nous allons être aidés, matériellement afin que l'on puisse reconstruire notre maison".

Au total, quatre familles ont été évacuées et relogées à l'école Farahei Nui. A la mairie, le PC de crise reste en alerte depuis hier après- midi. Il dénombre 30 interventions dont cinq qui concernaient des éboulements et quatre des inondations.

Les éboulements ont endommagé des canalisations qui alimentent le bassin de Tiapiri 2,  et un poteau électrique. Plusieurs foyers de Tavararo et Vaitea ont été privés d'eau durant plusieurs heures. Quant aux établissements scolaires qui étaient fermés aujourd'hui, ils réouvriront leurs portes demain.
 
Rédaction Web avec Oriano Tefau et Manava Tepa.






PRESIDENTIELLE | SOCIÉTÉ | CHAMPIONNAT DU MONDE DE VA'A | FenuaHeroes | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Bodyboard