POLITIQUE

Exclusion du Tahoeraa : Fritch "soulagé" va créer sa "famille politique"


Mercredi 2 Septembre 2015 à 17:37 | Lu 559 fois

PARTI ORANGE - Au lendemain de la proposition d'exclusion d'Edouard Fritch par le Tahoeraa, le président du Pays se dit "soulagé". Il trouve même que la décision a pris du temps... Edouard Fritch dit ne pas être "seul" et compte créer son propre parti.


Edouard Fritch. Crédit : Tahiti Nui Télévision
Edouard Fritch. Crédit : Tahiti Nui Télévision
Edouard Fritch était jusqu’à mardi le président délégué du Tahoeraa Huiraatira. Le parti orange a proposé son exclusion  mardi soir au cours d’un conseil politique qui s’est tenu chez Gaston Flosse. La décision doit être entérinée vendredi soir lors du grand conseil du Tahoeraa.

Ce mercredi, le président du Pays s'est dit "soulagé" : "Oui, le Tahoeraa Huiraatira m'a exclu, c'est vrai. Je trouve que ça a pris beaucoup de temps et je suis soulagé", a déclaré Edouard Fritch au micro de Tahiti Nui Télévision. Le président du Pays a encore la possibilité de plaider sa cause vendredi devant les 240 membres du grand conseil. Gaston Flosse lui a envoyé une convocation. Mais Edouard Fritch ne s'y rendra pas. 

Le président du Pays compte créer son propre parti politique : "Je vais vraisemblablement créer une nouvelle famille politique. Je l'ai en tête depuis un certain temps effectivement parce que je savais que l'aboutissement était celui-là. Je ne suis pas seul. Bien sûr il y a le groupe Tapura Huiraatira à l'assemblée qui, depuis un certain temps me défend, et me défend bien. Je voudrais leur rendre hommage. Aujourd'hui je suis avec l'ATP (A Ti'a Porinetia, NDLR) et Tapura Huiraatira. Et puis surtout je crois pouvoir dire qu'aujourd'hui, un certain nombre d'élus, de maires, soutiennent l'action de ce gouvernement. Bien sûr ça ne fait pas une majorité à l'assemblée. Mais pour créer une nouvelle famille politique, je pense que cela peut être très très intéressant", détaille-t-il. 


Mardi, le conseil politique a sanctionné le comportement de leur président délégué vis-à-vis de Gaston Flosse. Le 14 septembre le tribunal des référés devrait se prononcer sur la requête d’Edouard Fritch. Il demande que soit constatée l’incapacité de Gaston Flosse à présider le parti. "Vendredi soir nous verrons : si le grand conseil maintient les propositions du conseil politique pour l'exclure définitivement, je ne sais pas en quelle qualité il se présentera devant le juge. Mais je crois qu'il veut aller jusqu'au bout de cette assignation qu'il a faite devant le tribunal des référés pour mon incapacité à présider le Tahoeraa parce que je sème le trouble au sein du Tahoeraa. Et il demande au juge de me destituer de la présidence et de le nommer lui président délégué à ma place pour présider le Tahoeraa", résume Gaston Flosse. 
 
Rédaction Web (Interviews : Esther Parau Cordette)

Edouard Fritch


Gaston Flosse








Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 14:32 Trois candidatures confirmées et une inconnue

Jeudi 1 Décembre 2016 - 17:25 Le budget 2017 adopté par 33 voix pour

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard