SOCIÉTÉ

Épidémie de diarrhée : un nouveau décès, les recommandations du Pays


Mercredi 26 Août 2015 à 18:20 | Lu 2049 fois

SANTE - L'épidémie se poursuit et se renforce. Un autre bébé est décédé récemment. Face à cette situation, la présidence de la Polynésie française rappelle à la population les précautions à prendre pour se préserver de la maladie et donne quelques recommandations :


DR
DR
Une épidémie de diarrhées dues à des virus (gastro-entérites aiguës virales ou GEA) est en cours depuis plusieurs semaines sur l'ensemble de la Polynésie française et semble actuellement  se  renforcer.  Elle  touche  surtout  les  enfants,  mais  tous  les  âges sont concernés. 

Depuis le mois de juin, quelques milliers de cas ont été signalés et plusieurs enfants ont été hospitalisés.  Très récemment,  un nourrisson de 5 mois est  décédé à Moorea des suites de cette maladie, à cause d'une déshydratation aigüe sévère, annonce la présidence. La maladie se traduit par une fièvre modérée, des douleurs abdominales, de la diarrhée et des vomissements. Elle guérit sans traitement en quelques jours, mais la diarrhée et les vomissements qu'elle provoque peuvent entraîner une déshydratation dangereuse pour les jeunes enfants et les personnes âgées fragiles.

Les virus responsables se transmettent de personne à personne, par l'intermédiaire de mains salies au contact des selles ou des vomissements de malades. Face à cette maladie, des gestes simples et efficaces peuvent limiter sa transmission et éviter les complications :

> Toutes les personnes en contact avec des malades doivent se laver soigneusement et fréquemment les mains

> Les personnes malades doivent penser à boire très régulièrement ;

> Les petits enfants (moins de 5 ans et surtout moins de 3 ans) doivent recevoir le seul médicament important à donner dans ce cas : une solution de réhydratation orale à boire très régulièrement. Il s'agit d'une poudre à diluer dans 200 ml d'eau, de type Adiaril*,  GS 45*,  Fanolyte* ou Solution Picolite*  (médicaments en vente libre et remboursés sur prescription) 

> Si un jeune enfant malade n'arrive pas à boire ou s'il ne joue plus, s’il a les joues creuses  ou les  yeux  enfoncés,  et  la  peau pâle,  il  est  nécessaire  de  consulter  en urgence.


Tags : santé





Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 11:38 Huit lettres pour montrer sa solidarité

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard