TNTV - Actualité, news, replay et direct live de Polynésie


Emmanuel Macron, candidat En marche !


Lundi 3 Avril 2017 à 14:31 | Lu 118 fois

PORTRAIT - Emmanuel Macron est candidat à l'élection présidentielle de 2017. C'est sa première participation à une élection présidentielle.


AFP
AFP
Agé de 38 ans. Emmanuel Macron est titulaire d'un DEA de philosophie puis intègre Sciences-po et l'ENA. Après trois années passées à l'Inspection générale des finances, il prend le chemin du privé. Banquier d'affaires pour Rothschild & Cie, il gravit les échelons jusqu'à devenir associé de l'établissement bancaire.

Son parcours politique: 
Dès 2011, il soutient François Hollande à la primaire de la gauche et sera nommé secrétaire général de la présidence dès 2012. Il quitte le cabinet de l'Elysée en juin 2014, puis en août de la même année, il est nommé ministre de l'Economie après la démission d'Arnaud Montebourg.
 
Son patrimoine:
Le candidat d'En Marche! a déclaré un Livret de développement durable abondé à 40.000 euros (4 800 000 Fcfp) et un Livret A de 20.000 euros (2 400 000 Fcfp). Il a souscrit une assurance vie, dont la valeur de rachat s'élève à 90.000 euros (10 800 000 Fcfp). Il lui reste 246.000 euros (29 520 000 Fcfp) à rembourser d'un prêt immobilier contracté en 2011. Il a a perçu en janvier 274.000 euros (32 880 000 Fcfp), au titre d'avance de droits d'auteur pour son livre "Révolution" paru en novembre. Il doit régler au Trésor public un peu moins de 54.000 euros (6 480 000 Fcfp) pour avoir démissionné de la haute fonction publique avant d'avoir effectué les 10 ans dus après ses études à l'Ena.

Son programme pour l'Outremer et la Polynésie: 
Pour le candidat Macron, "Notre projet d’émancipation pour la France est aussi un projet pour l’émancipation réelle des Outre-mer au sein de la République". Son projet pour l'outremer se décline en six objectifs.

-Objectif 1 : Reconstruire une politique de continuité territoriale:
Porter à 200 000 le nombre de billets aidés chaque année pour la mobilité des ultra-marins en France et dans leur environnement régional.

- Objectif 2 : Soutenir l’activité et l’emploi dans les Outre-mer pour lutter contre le chômage et l’exclusion:
Négocier au sein de l’Union Européenne afin que les normes prennent mieux en compte les spécificités de nos territoires d’outre-mer, par exemple, dans l’agriculture ou la politique de la pêche. Consacrer 1 milliard d’euros sur 5 ans au financement des investissements collectifs des territoires ultra-marins, dans le cadre du plan d’investissement. Financer des actions dans la formation, le tourisme, la santé et la transition énergétique grâce au plan d’investissement. Donner aux Outre-mer les moyens d’une croissance bleue plus dynamique, en organisant la filière maritime et en développant le volet ultra-marin de la « task force maritime » créée par le Comité interministériel de la mer.

- Objectif 3 : S’appuyer sur la jeunesse:
Afin de faire de l’enseignement supérieur ultra-marin un secteur d’excellence, Emmanuel Macron compte soutenir le développement d’un ERASMUS caribéen et faire des universités outre-mer des pôles universitaires internationaux rayonnant dans leurs régions.
Sur le chômage des jeunes, le candidat souhaite développer et étendre avec les collectivités territoriales concernées, les services de l’État et les représentants des entreprises, tous les dispositifs qui ont fait leurs preuves.

- Objectif 4 : Assurer pleinement la mission régalienne de l’État en matière de sécurité:
Organiser en partenariat avec les collectivités territoriales et le milieu associatif un réseau de structures d'accueil capable de mettre en œuvre la réponse pénale en direction des mineurs.

- Objectif 5 : Combattre toujours la vie chère:
Pour atteindre cet objectif, Emmanuel Macron compte demander à l’Autorité de la Concurrence d’évaluer l’efficacité des mesures prises pour réduire les écarts de prix.

- Objectif 6 : Donner davantage de pouvoir aux collectivités:
Favoriser la poursuite des évolutions en cours en répondant favorablement aux demandes d’habilitation des collectivités concernées. Mener à bien les consultations institutionnelles prévues en Nouvelle-Calédonie.

Concernant la Polynésie, le candidat n'a pas développé de programme particulier.

Son soutien local: 
Heimana Garbet

Son programme: 
- Adapter la durée du travail en fonction de l'âge. Il est contre une durée hebdomadaire du temps de travail figée. "On peut ainsi imaginer travailler moins à partir de 50 ou 55 ans : 30 heures, 32 heures, pourquoi pas ? En revanche, quand on est jeune, 35 heures, ce n'est pas long".
 
- Une retraite à la carte. Emmanuel Macron veut adapter les retraites en fonction des profils. "Il faut pouvoir moduler selon les individus et les situations".

- Le chômage pour tous. L'ancien ministre de l'Economie veut rendre légal le droit au chômage pour les travailleurs indépendants et les auto entrepreneurs. S'il accède au pouvoir, il entend aussi étendre ce droit pour les salariés qui démissionnent, pour mieux protéger les travailleurs "des aléas de la vie professionnelle".
 
- La réforme de la carte scolaire. Pour assurer une véritable mixité sociale, et pour que les enfants des quartiers sensibles puissent étudier dans les centres-villes, Emmanuel Macron veut "faire évoluer" la réforme de la carte scolaire.
 
L'autonomie des établissements dans le primaire. le candidat,  En Marche,  prône "une vraie autonomie pédagogique pour les établissements". Méthodes différentes, plus de profs par classes et des professionnels plus expérimentés et mieux payés dans les écoles des quartiers les moins favorisés.
 
Son site de campagne: http://www.en-marche.fr/emmanuel-macron

Son programme:

programme_emmanuel_macron.pdf Programme-Emmanuel-Macron.pdf  (14.79 Mo)