SOCIÉTÉ

Emilie Payet, une enfant du fenua devenue mannequin professionnel


Dimanche 10 Janvier 2016 à 15:04 | Lu 5130 fois

PORTRAIT - Emilie Payet a été repérée par Alberto Vivian en Polynésie. Mais c'est une fois en métropole que sa carrière a décollé. Elle est entrée au Crazy Horse avant de se tourner vers la photo. Aujourd'hui, la jeune fille aux mensurations parfaites s’affiche sur des centaines de photos de mode ou artistiques à travers le monde...


Crédit : Tahiti Nui Télévision
Crédit : Tahiti Nui Télévision
C’est une jolie Tahitienne d’adoption. À 24 ans, Emilie Payet originaire de la Réunion a vécu la plus grande partie de sa vie à Tahiti avant de tenter l’aventure en métropole dans le monde merveilleux, mais difficile de la mode… Après avoir été repérée par le styliste et agent Alberto Vivian au fenua, ses qualités en danse polynésienne lui ont ouvert les portes du Crazy Horse, le prestigieux cabaret parisien. Émilie est aujourd'hui mannequin professionnel. 

Dès qu’elle peut, la jeune femme s’arrange pour passer dans le très chic 8e arrondissement de Paris, voir son agent de mannequin avec qui elle travaille depuis près de deux ans…
"Aujourd'hui je suis venue les voir pour revoir un peu mon book. J'ai envoyé des photos il n'y a pas longtemps. Je voulais voir si on pouvait les utiliser pour améliorer pour qu'il soit un peu plus attrayant et attirer un peu plus de clients", commente Émilie. 
Car il faut bien réussir à se vendre surtout lorsque son profil s’éloigne de la longiligne blonde aux yeux bleus… Mais avec l’expérience, Émilie a compris que la mode, c’est avant tout une question de tendance. "On a tendance à voir les bondes avec les yeux clairs, la peau très claire pour l'hiver et la brune typée pour l'été", explique Martine Diacenco, directrice de l’agence Martine’s Women. 

Pourtant c’est bien au cœur de l’hiver qu’Émilie est arrivée à Paris à l’âge de 19 ans… Après quelques mois délicats d’adaptation à la vie parisienne, elle postule au Crazy Horse, une expérience qui va être un véritable tremplin pour sa carrière…
"Ça a été très difficile. Peut-être que je n'étais pas toujours heureuse, mais aujourd'hui oui. Cette expérience m'a vraiment enrichie, elle m'a permis de me retrouver, m'a appris la discipline que j'avais peut-être un peu perdue", raconte la jeune femme. 

Après la danse vient la photo… Émilie a déjà travaillé avec les plus grands du secteur, et retrouve régulièrement à l’affiche dans les galeries de Paris…
"C'est une image qu'on a faite à Ibiza", explique Émilie en montrant la photo d'un célèbre artiste, exposée. "On en a fait pas mal". 
Pour cette séance photo, Émilie a été payée 240 000 Fcfp… Sept exemplaires de cette image ont été mis en vente… à 1 500 000 Fcfp l’unité… Si sa carrière de mannequin est loin d’être finie, la jeune brune souhaite déjà évoluer vers le cinéma… 



(Reportage Eric Dupuy et Yvan Forestier )

Le reportage d'Eric Dupuy et Yvan Forestier








Dans la même rubrique :
< >

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard