FAITS DIVERS

Elle récupère son fare après deux ans de procédure


Jeudi 10 Août 2017 à 18:15 | Lu 13747 fois

JUSTICE - Ce jeudi matin sur les hauteurs de Tavararo à Faa’a, une famille a été expulsée d’un logement dont elle ne payait plus le loyer depuis plus de deux ans. La propriétaire a dû passer par une très longue procédure judiciaire pour pouvoir récupérer son bien.


Les locataires avaient rencontré des difficultés financières suite à un litige avec le service des douanes. Les impayés s’élèveraient à plus de 6 millions de francs.
 
Diana Paeamara s’est déclarée soulagée ce matin après l’intervention des gendarmes pour évacuer les locataires qui ne lui payaient plus de loyer depuis 2 ans et 3 mois. Elle attendait cela depuis le 16 août 2016 et la décision du tribunal de Papeete de faire évacuer la famille contrevenante. La procédure a été très longue et surtout très coûteuse pour la propriétaire. Outre les loyers qu’elle n’a pas perçu soit près de 6 millions, elle a dû payer des frais d’huissiers, louer des camions pour déménager les affaires de ces anciens locataires et un container pour les entreposer en attendant qu’ils trouvent un nouveau logement.
 
"Pour que je puisse les expulser, j’ai dû sortir beaucoup d’argent. Et tout ça à ma charge. 600.000 francs pour cette journée seulement. Entre le déménagement, le container à réserver et l’huissier. Et ensuite, tous les loyers impayés. A 220.000 Fcp par mois pendant 2 ans et trois mois, c’est énorme. Je ne récupèrerais rien car ils ne sont pas solvables. Ils ont eu un procès contre des douaniers, mais ça ce n’est pas mon souci. Mon problème est qu’ils sont dans ma maison et ils n’ont pas payé depuis 2 ans et demi".
 
Le couple qui louait le logement travaillait dans la perle. Leurs comptes en banque ont été gelés suite à une enquête du service des douanes. Le mari nous a expliqué qu’il avait gagné son procès contre les douanes mais qu’ils tardaient à débloquer ses comptes et le dédommager. Il comprend le propriétaire mais ajoute que cela ne serait pas de sa faute, mais celle des douanes. 

Crédit photo: TNTV
Crédit photo: TNTV
L’huissier et les gendarmes sur place ont conseillé à Diana de rester à l’écart et éviter d’être dans la maison au moment du déménagement. L’électricité a été coupée depuis plusieurs mois mais les locataires utilisaient des groupes électrogènes pour s’éclairer. Le mobilier, la piscine et la bâtisse tout entière n’auraient plus été nettoyés et entretenus pendant la procédure d’expulsion.
 
La propriétaire nous explique qu’elle n’a plus revu l’intérieur de sa maison depuis trois ans. Elle a déclaré qu’elle avait l’intention de vendre sa maison mais vu l’ampleur des travaux pour la réhabiliter ce serait à perte.
 
Sam Teinaore







Dans la même rubrique :
< >

Lundi 16 Octobre 2017 - 17:53 Ice: un nouveau suspect en détention provisoire

SOCIÉTÉ | TAHITI VA'A 2017 | VA'A PORTRAITS | FenuaHeroes | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB