FAITS DIVERS

Elle diffame Marcel Tuihani sur Facebook : amende avec sursis


Mardi 23 Mai 2017 à 16:47 | Lu 11152 fois

JUSTICE - Le président de l’Assemblée Marcel Tuihani est un adepte des réseaux sociaux. Mais il n’apprécie pas de voir son "honneur" sali, ni celui de l’institution. Une femme qui, sur Facebook, s’en était pris à lui a été condamnée, ce mardi, à une amende de 50 000 francs avec sursis.


En octobre dernier, la mise en cause, épouse d’un agent de l’Assemblée contre lequel une procédure de licenciement est en cours, s’était lâchée sur la page "Vos coups de gueule", bien connue des habitués de Facebook.

"Un agent est en arrêt maladie et le président ne veut pas le payer (…) Monsieur Tuihani se ridiculise en se rabaissant au niveau des délinquants. C’est facile aussi de se prendre pour le king et de se servir d’un pauvre Paumotu comme bouc-émissaire", avait-elle entre autres écrit, tout en faisant allusion à l’enquête ouverte, il y a plusieurs mois, sur quatre collaborateurs du secrétariat général de l’institution.

"J’aurais pu employer des mots plus injurieux et plus diffamatoires mais je ne l’ai pas fait ", avait déclaré la jeune femme aux enquêteurs, lors de son audition.

Venu à la barre, ce mardi, Marcel Tuihani dit avoir porté plainte "à titre personnel" mais aussi pour l’institution qu’il représente et son personnel.

"Mon souci est de lui rappeler les bonnes règles de conduite. Il y a des comportements que l’on ne peut pas accepter", a-t-il ajouté. Il n’a, en revanche, pas réclamé de dommages et intérêts en raison de la "situation compliquée" " de la femme qui avait posté le message.

Absente à l’audience, celle-ci a finalement écopé d’une amende de 50 000 francs, avec sursis.
 
J-B. C. 






SOCIÉTÉ | TAHITI VA'A 2017 | VA'A PORTRAITS | FenuaHeroes | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | HawaikiNuiVaa2017