SOCIÉTÉ

Electriques and furious


Vendredi 16 Septembre 2016 à 17:37 | Lu 815 fois

AUTO - Le 39 ème Salon de l'Automobile se tient actuellement à la salle aorai Tinihau à Pirae. Plus d'une dizaine de marques sont représentées avec près de 400 véhicules exposés. Chaque année, le véhicule électrique séduit de plus en plus de monde. L'an dernier une centaine de véhicules électriques a été vendue.


Si beaucoup d'entreprises locales se sont mises aux véhicules électriques, hybrides, voire au gaz pour certaines, le particulier hésite encore. Autonomie, où recharger son véhicule en dehors de chez soi, entretien, etc...  autant de questions qui taraudent le potentiel acheteur. Certes, l’exonération des taxes à l’importation votée fin 2014 et la prime à l’environnement qui permet de bénéficier d’une prime à déduire de 500.000F sur ces véhicules, donnent à réfléchir.  Mais beaucoup attendent qu'on essuient les plâtres pour eux, avant de se lancer dans le bain.

On a tous la fibre écolo en nous, mais on a du mal à se séparer de nos bons vieux moteurs à combustion qui pissent de l'huile et embaument l'air d'un doux parfum d'hydrocarbure. Et puis franchement une voiture silencieuse... Imaginez Bullit ou Fast and Furious sans le doux bruit d'un V8, et sans les rapports de vitesse qui hurlent. Aucun intérêt... Pas si sur.

Pour Laurent Mallet, représentant Renault Sodiva sur le salon, le 100% électrique, "c'est la voiture de l'avenir". "Certes, il y a les hybrides, mais ceux-ci au dessus de 30 km/h, c'est le moteur thermique qui prend le relais". L'importateur  parie sur le tout électrique. "Ici avec tous les équipements photovoltaïques, on a beaucoup de clients qui s'auto alimentent. C'est zéro franc de consommation pour eux".

Mais les autres ? Dans un pays ou l'électricité est considérée comme la plus chère du monde, où est l'intérêt du consommateur. "On consomme de l'électricité, c'est vrai, mais néanmoins, rouler à l'électrique revient de deux fois à deux fois et demie moins cher que de rouler au diesel ou à l'essence."

Autre importateur convaincu, Carl Dufour de SsangYong Tahiti. "Le but est d'avoir la voiture la moins polluante possible, autant dans son fonctionnement que dans son recyclage. Aujourd'hui les constructeurs ont pris ce paramètre en compte".

Et la puissance... Atteint-on les mêmes vitesses avec l'électrique qu'avec le thermique? "Oui. Aujourd'hui les constructeurs ont fait des efforts avec l'apport de l'électronique. On a de meilleurs rendements, des moteurs plus performants".

D'accord, les moteurs sont plus performants, mais un terme fait tiquer. "Electronique" ici, la plupart des gens fuient les voitures gérées par l'électronique. Pour le quidam moyen, l'électronique sous nos latitudes est synonyme de pannes impossibles à réparer soi même, et qui vous coûtent un bras.

"Nos voitures sont tropicalisées. Les traitements ont été faits pour que les voitures puissent rouler sans problèmes ici" précise Daniel Rapon, directeur du groupe Tahiti Automobiles. Reste plus qu'à les croire sur parole et se lancer dans le bain. 

Quant aux nostalgiques du doux son de la Mustang GT ou autres monstres aux bruits reconnaissables. Un lecteur MP3, un extrait audio de Fast and Furious, un BoomBlaster volume à fond, et le tour est joué.
 
Rédaction Web avec David Chang et Esther Parau-Cordette






Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 4 Décembre 2016 - 14:43 La Reine des Neiges truste les rayons

Samedi 3 Décembre 2016 - 13:07 Le Taaone fait son Téléthon

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard