SOCIÉTÉ

Education : le fenua en retard par rapport aux autres académies

EDUCATION


Vendredi 17 Juillet 2015 à 17:05 | Lu 733 fois

Les taux de réussite aux examens de la session 2015 viennent de tomber. Ils s’améliorent mais la Polynésie reste encore à la traîne par rapport aux autres académies.


Cette année, 1067 élèves étaient inscrits aux épreuves du Baccalauréat général. 85,52% d'entre eux ont été admis, contre 87,96% en 2014. Un chiffre en baisse de 2,44%. Les chiffres chutent également pour le Baccalauréat technologie. Sur 1002 inscrits, 82,68% ont été admis contre 83,24% l'année dernière. Les résultats du Certificat d'Aptitude Professionnelle au Développement dégringolent quant à eux, de -1;02%.

"La particularité de la Polynésie française, c'est qu'on constate que les meilleurs élèves progressent, mais que le nombre d'élèves en difficulté grandit. Donc nous avons fixé deux objectifs : améliorer les résultats scolaires en proposant plus d'aides individualisées et lutter contre le décrochage scolaire." explique la ministre de l'Éducation, Nicole Sanquer.


Malgré ces quelques pourcentages à la baisse, les résultats des examens du secondaire, toutes filaires confondus, progressent de 1,73%. Cette année, le ministère de l'Éducation remarque aussi une augmentation du nombre de lauréats : la session 2015 comptait 7 913 lauréats contre 7 489 en 2014 soit 424 lauréats de plus cette année. "On a 89 % bacheliers supplémentaires par rapport à l'année dernière et on note beaucoup plus d'élèves en terminal qui se sont présentés au bac. " se réjouit la ministre au micro de TNTV.


Les progrès scolaires de la Polynésie sont perceptibles mais pas suffisants. Les taux de réussite aux examens est toujours en dessous des pourcentages des académies de la métropole : 86,3 % des élèves de troisième ont eu le brevet, contre 67,34 % en Polynésie, soit près de 20 points en dessous. Même constat pour le Baccalauréat général : 85,57% pour les lauréats du fenua contre 87,8 pour les français.

La ministre de l'Éducation devrait présenter l'analyse de la Charte de l'Éducation à la rentrée à l'Assemblée. "La charte de l'éducation arrive à son terme. Nous avons récolté les indicateurs de tous les établissements. Nous allons faire une analyse et présenter le bilan de cette charte à la rentrée à l'assemblée. Il faudra ensuite réfléchir à des objectifs, un travail que nous avons déjà entrepris depuis 9 mois" ajoute Nicole Sanquer.

Des solutions seront mises en place pour optimiser le parcours scolaire des jeunes. À la rentrée, trois zones de réseaux prioritaires seront d'ailleurs mises en place : Faa'a, Papara et aux Tuamotu.


Rédaction web








Dans la même rubrique :
< >

Lundi 5 Décembre 2016 - 17:32 L'hôpital du Taaone aura bientôt une chapelle

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard