POLITIQUE

Edouard Fritch reçu par un collaborateur d'Emmanuel Macron


Lundi 15 Mai 2017 à 10:05 | Lu 2321 fois

PARIS - Edouard Fritch en marche à Paris pour rencontrer Emmanuel Macron. Le Président du pays a finalement été reçu par le "juppéiste" Jean-Paul Delevoye.


Edouard Fritch s’est mis en marche ! Le président du pays est à Paris depuis une semaine pour se faire connaître auprès du nouveau chef de l’Etat. Mais à défaut de rencontrer Emmanuel Macron, il a été reçu par l’un de ses collaborateurs, Jean-Paul Delevoye, ancien député UMP et dorénavant responsable des investitures pour les législatives du mouvement "En Marche". L’occasion pour les deux partis présidentiels de tisser des liens importants à cinq semaines des législatives.

Le rendez-vous entre les deux anciens juppéistes a eu lieu au siège de la "République en Marche". Le président Edouard Fritch accompagné de la sénatrice Lana Tetuani a déjà une proposition. Il souhaite que les députés investis par le Tapura huiraatira rallient la majorité présidentielle au lendemain des élections législatives. "Je ne suis pas à la quête d'une investiture quelconque, je suis à la quête d'une majorité demain" confie Edouard Fritch.

Du côté d’En marche, cette promesse de ralliement ne peut être que satisfaisante. Le fenua saura ce mardi, si le parti présidentiel investira quand même des candidats en Polynésie française. Pour le président polynésien, l’essentiel était de se rapprocher très vite du nouveau chef de l’Etat.

"On est complètement en phase" confie Edouard Fritch. Selon lui, la posture du nouveau président de la République "de se projeter dans l'avenir et  d'essayer de construire ensemble une stratégie de développement pour notre pays" répond complètement à ses attentes.

Le président Delevoye, qui a rappelé ses origines gaullistes et a soutenu Alain Juppé, a trouvé en la personnalité et la vision du président Macron un espoir pour la France. Jean-Paul Delevoye connaît les grands dossiers polynésiens et s'est notamment impliqué sur le dossier d'indemnisation des victimes du nucléaire. 
 
Pour Jean-Paul Delevoye, "le Président Macron croit que la présence de la France dans les cinq continents est une véritable chance et un formidable atout qui peuvent redonner à la France une grande place dans le concert des nations. La grande personnalité reconnue du président Macron auprès des grands de ce monde pourra porter efficacement la voie de la France sur le plan international au bénéfice de la France et de l'Europe". Jean-Paul Delevoye a également déclaré au Président Fritch : "Il y a les tenants du passé et ceux tournés vers le futur. Le président Macron est résolument tourné vers le futur. Il faut qu'on se mobilise pour construire un contrat de confiance dans la stabilité". 
 
Au cours de l'entretien, le président Fritch et Jean-Paul Delevoye ont évoqué l'importance de l'Accord de l'Elysée, véritable feuille de route à long terme entre la Polynésie française et l'Etat. À cet égard, Jean-Paul Delevoye veut reconnaître les capacités des collectivités d’outre-mer à proposer et à agir avec "intelligence, pragmatisme et efficacité" pour le bénéfice des populations. En résumé, le président Macron, au travers des propos de Jean-Paul Delevoye, souhaite associer la Polynésie française au grand dessein qu'il souhaite pour la France au sein de l'Europe et dans le monde.

Le président Edouard Fritch reste à Paris jusqu’à mercredi matin, il espère ainsi rencontrer le futur ministre de l’Outre-Mer. Son nom devrait être dévoilé ce mardi.
Rédaction Web







Dans la même rubrique :
< >

Lundi 20 Novembre 2017 - 11:03 Les maires polynésiens veulent se faire entendre

SOCIÉTÉ | TAHITI VA'A 2017 | VA'A PORTRAITS | FenuaHeroes | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | HawaikiNuiVaa2017