POLITIQUE

Edouard Fritch : "les sénateurs et les députés polynésiens parleront d’une même voix à Paris"


Mercredi 13 Mai 2015 à 11:31 | Lu 164 fois

Edouard Fritch accompagné de l’ensemble de ses parlementaires s’est rendu au ministère de l’Outre-mer mercredi pour un entretien d’une heure avec la ministre George Pau-Langevin.


"Nous avons trouvé une ministre très sensible aux problèmes polynésiens, et cela nous donne naturellement beaucoup d’espoirs", se réjouit Edouard Fritch au terme d’une réunion lors de laquelle il a été question du projet de loi de modernisation du droit outre-mer et des communes associées.

Les rapports sont apaisés entre le ministère et l’exécutif polynésien malgré des opinions politiques contraires: "La ministre a effectué récemment un déplacement en Polynésie française. Elle est donc beaucoup plus sensible aux problèmes de la collectivité et a pu, en particulier, se rendre compte que la problématique des communes associées est cruciale sur notre territoire " indique le président du Pays.

Pour Edouard Fritch, cet échange permet aussi de faire débloquer certains dossiers plus rapidement. Les communes associées, notamment : "Nous avons saisi l’occasion pour avancer sur ce sujet qui pose problème. Si nous pouvons trouver un autre véhicule législatif plus tard, notamment lorsque nous travaillerons sur la loi organique, nous n’y voyons pas d’inconvénient. Il serait préférable de prendre un peu plus de temps pour réfléchir aux évolutions à apporter" affirme George Pau-Langevin.

La réunion a également permis de faire un point sur plusieurs dossiers intéressant les communes, dont le Contrat de redynamisation des sites de défense (CRSD). "Avec nos collègues députés, nous allons gérer ces sujets de manière cohérente entre l'Assemblée nationale et le sénat" souligne le sénateur, Nuihau Laurey. "Les sénateurs et les députés polynésiens parleront d’une même voix à Paris et seront les interlocuteurs privilégiés de la Polynésie française" insiste Edouard Fritch.

Edouard Fritch a également confié avoir discuté avec le chef de l’État, François Hollande. Selon lui, un voyage du président de la République sur le territoire pourrait avoir lieu courant 2016.







Dans la même rubrique :
< >

Samedi 25 Mars 2017 - 16:56 Le Tavini boycotte la présidentielle

SOCIÉTÉ | FenuaHeroes | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard