SOCIÉTÉ

Edouard Fritch lance l'opération "solidarité Vanuatu"


Lundi 16 Mars 2015 à 15:33 | Lu 195 fois

Cyclone Pam. Le Pays a décidé de débloquer une enveloppe de 10 millions Fcfp, cette somme devant servir à acheter de l’outillage, comme par exemple des tronçonneuses, des groupes électrogènes, des bâches, mais aussi de l’eau


Le président Edouard Fritch, et les membres de son gouvernement, ont présenté, ce lundi matin, l’opération "solidarité Vanuatu" suite au cyclone Pam qui a dévasté, vendredi, cet archipel, et à l’appel à l’aide internationale lancé par le président de la République du Vanuatu, Baldwin Lonsdale.
 
En présence du maire de Papeete, Michel Buillard, de représentants des confessions religieuses, de la Croix rouge et de la communauté vanuataise vivant en Polynésie, le président a souligné que ce cyclone de force 5 avait fait de nombreuses victimes et provoqué des dégâts majeurs et que la solidarité des Polynésiens devait donc s’exprimer pleinement à cette occasion.

Doris Soares Pires qui a de la famille au Vanuatu, était également présente et s'est dite touchée par la décision d'Edouard Fritch. "Je remercie le président d'avoir pris cette initiative d'aide au Vanuatu", a-t-elle déclaré. "On pense beaucoup à notre famille. Des vents à 300 km/h, nous n'avons jamais vécu ça. On a connu des vents à 200km/h quand on était là bas, mais pas 300", a-t-elle confié, inquiète. Selon elle, beaucoup de Tahitiens se vivent dans l'archipel ou y ont des attaches. "On a de la famille, on a du sang là-bas". 
 
Pour la seule ville de Port-Vila, 23 centres d’accueil ont été mis en place. Dès samedi, le président a annoncé la mise en place d’une collecte, auprès de la population, pour des produits alimentaires non périssables (riz, sucre, pâtes, lait en poudre, boites de conserve, etc) ou encore des vêtements. Les dons seront regroupés à la flottille administrative à Motu Uta pour être recensés, triés et chargés, dans des conteneurs mis à disposition par les acconiers.
 
Pour le transport de ces dons, deux options sont à l’étude, a indiqué le président. La première consiste à charger les conteneurs sur un bateau qui part vendredi pour Auckland, pour ensuite un transbordement vers le Vanuatu. L’autre option consiste à affréter un avion d’Air Tahiti Nui à destination du Vanuatu et qui pourrait embarquer, samedi, les produits et matériels les plus urgents à acheminer.
 
L’avion pourrait également transporter des équipes d’EDT et de l’OPT mobilisées pour aller rétablir le courant et les communications dans l’archipel, ainsi qu’un médecin de la Santé publique. Pour les collectes de dons, un numéro vert, le 444 900, a été mis en service. Les grandes surfaces ont également prévu de répondre à cet appel à la solidarité.
 
Le Pays a en outre décidé de débloquer une enveloppe de 10 millions Fcfp, cette somme devant servir à acheter de l’outillage, comme par exemple des tronçonneuses, des groupes électrogènes, des bâches, mais aussi de l’eau. L’idée d’un "concert de solidarité" en faveur du Vanuatu a par ailleurs été évoquée.


Le président Edouard Fritch sera l'invité du journal de Tahiti Nui Télévision ce lundi soir
Pour faire un don : 444 900

Crédit : Unicef pacific
Crédit : Unicef pacific






Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 11:38 Huit lettres pour montrer sa solidarité

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard