POLITIQUE

Édouard Fritch : "je n'ai jamais trahi mon Parti"


Vendredi 8 Mai 2015 à 16:09 | Lu 615 fois

Édouard Fritch était invité sur le plateau de TNTV jeudi 7 mai à l'issue de la deuxième session administrative. Le Président revient sur les sénatoriales et sur le contexte politique tendu qui règne sur le fenua. Son interview :


Aujourd'hui votre groupe à l'Assemblée n'est plus le Tahoeraa Huiraatira. Allez-vous créer votre Parti ?
"Non, car pour l'heure, je suis Tahoeraa Huiraatira et je n'ai pas envisagé de démissionner. Aujourd'hui, je demande seulement de travailler dans de bonnes conditions. Nous avons été élus avec une majorité de 38 qui elle m'a fait confiance et sur laquelle j'ai compté pour conduire les affaires du pays. Avec cette majorité, j'ai eu d'énormes problèmes donc je me contente d'une petite majorité relative, mais d'une majorité de bonne volonté."

Est-ce que vous vous retrouvez encore dans le Tahoeraa Huiraatira alors qu'il crie à la trahison ?
"Je n'ai jamais trahi mon Parti. Cette accusation est gratuite et ceux qui l'expriment en sont les seuls responsables. Je respecte le programme du Tahoeraa Huiraatira mais si j'ai été élu Président, c'est le Tahoeraa Huiraatira qui me l'a demandé.(...)"

À l'Assemblée vous n'avez pas la majorité. Est-ce que cela veut dire que vous serez prêt à faire alliance avec l'UPLD pour faire valider les projets du pays ?
"Je ne suis pas prêt à faire alliance et ce n'est pas dans cet esprit que j'ai ouvert les commissions à l'UPLD et a ATP. J'ai dit dès le départ qu'il fallait que nous soyons capables de travailler dans un esprit d'ouverture. Comme vient de le dire monsieur Géros, je crois qu'après les élections, il faut savoir planter le drapeau et s'occuper des choses importantes, d'intérêt général. (...) Je pense que pour l'intérêt général, l'UPLD, le Tapura Huiraatira et A Ti'a Porinetia soutiendront mes dossiers."

Avez-vous peur qu'on retombe dans l'instabilité politique?
"Personne ne veut de l'instabilité y compris du côté de l'opposition. Dans ma majorité, nous n'en voulons pas. Je crois que tout le monde fera le nécessaire pour que le pays ne reproduise pas l'expérience que nous avons eu pendant 10 ans. Ça suffit."

Offrir deux commissions à chaque groupe à l'Assemblée, c'était important pour vous de travailler en consensus dans l'hémicycle ?
"Comme je l'ai toujours dit, j'estime que dans l'opposition il y a des gens de valeur, qui croit en leur pays, des gens qui sont prêts parce qu'ils sont élus par notre population, pour participer à le reconstruction de notre pays. Pourquoi voulez-vous sacrifier ces gens ? (..)"

Est-ce qu'il y aura un remaniement ministériel et si oui, est-il possible que des membres de l'UPLD et A Ti'a Porinetia gouvernent le pays à vos côtés?
"J'envisage sérieusement de remanier mon gouvernement. Je ne peux pas vous dire qui et comment mais je pense effectivement que dans les 15 jours je procéderai à un remaniement ministériel car il va falloir que je prenne en compte de nouveaux facteurs."



 






Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 15:10 Edouard Fritch rencontre les maires

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard