POLITIQUE

Edouard Fritch : "Ce qui a guidé le gouvernement dans ses actions, c’est la relance de l’emploi"


Mardi 6 Janvier 2015 à 14:45 | Lu 377 fois

Gouvernement. Le président de la Polynésie a fait le bilan des 100 jours de son équipe gouvernementale à la tête du Pays.


Photo d'archives
Photo d'archives
Le président de la Polynésie Edouard Fritch a présenté ce mardi le bilan des 100 jours de son gouvernement. Un bilan "indissociablement lié aux actions" du gouvernement précédant même si le président reconnait qu'il y a "quand même beaucoup de choses à porter à notre crédit".

Comme lors de ses voeux à la population, Edouard Fritch a tenu a revenir sur les relations avec l'Etat, un dialogue "renforcé" depuis qu'il est à la tête du Pays. "Certes, ce dialogue avait été renoué depuis 2012 avec l’élection de 3 députés du Tahoeraa et il a perduré depuis le changement de majorité en 2013. Mais je pense qu’il a pris de nouvelles formes depuis 3 mois. Au plus haut sommet de l’Etat, je pense qu’il y a une volonté de travailler ensemble, de manière constructive et sans faux-semblant", insiste-t-il. 

Si "certains" ont pu reprocher au gouvernement d'Edouard Fritch de ne pas aller "assez vite", le président tient à préciser qu'il ne faut pas confondre vitesse et précipitation" mais aussi qu'au cours de ces 100 jours, les ministres et lui "ont dû prendre le temps de s'informer des dossiers laissés par l’ancien gouvernement". "Certes, il y avait des dossiers dont nous avions entendu parler à l’Assemblée, mais ce n’est pas pour autant que nous en avions une connaissance précise", se défend il. 

Dans les faits, "ce qui a principalement guidé le gouvernement dans ses actions, c’est la relance de l’emploi", déclare Edouard Fritch. Les mesures telles que le CAE (Contrat d'accès à l'emploi) "ne constituent pas une fin en soi et restent des palliatifs pour répondre à une situation d’urgence". Ce que souhaite le gouvernement selon le président, c'est "l’emploi durable". "C’est pourquoi la ministre en charge de l’emploi s’est attelée à la dynamisation des offres et à une politique de formation professionnelle plus performante".

Afin de relancer l'activité, le gouvernement dit agir "au travers de la commande publique" et "principalement en ce qui concerne le BTP".
"Pour le Pays, 37,5 milliards de crédits de paiement seront ainsi alloués aux opérations d’investissement l’an prochain, avec une perspective plancher de réalisation de 25 milliards de F (taux de liquidation prévisionnel de 65 %) représentant une augmentation de +25 % par rapport à 2014", annonce le président de la Polynésie.
Et le secteur privé n'est pas épargné. " Nous agissons aussi au soutien de l’activité privée, et je pense notamment aux grands projets étrangers, mais aussi aux projets portés par nos investisseurs locaux qui restent très nombreux et marquent la confiance dans l’avenir de notre pays", déclare Edouard Fritch. 
.

Le président de la Polynésie sera l'invité du journal de Tahiti Nui Télévision ce mardi soir. Retrouvez son allocution ici :

 

100_jours_du_gouvernement.docx 100 jours du gouvernement.docx  (18.39 Ko)


Retrouvez le détail du bilan des 100 jours du gouvernement d'Edouard Fritch ici : 

bilan_100_jours.pdf Bilan 100 jours.pdf  (1.12 Mo)







Dans la même rubrique :
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 09:33 Louis Aliot en visite en Polynésie

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard