SOCIÉTÉ

Ecoparc : le promoteur modifie son projet


Mercredi 18 Novembre 2015 à 16:01 | Lu 587 fois

CONSEIL DES MINISTRES - Le promoteur a accepté de modifier son projet en le restreignant, dans un premier temps, à l’aménagement de la partie basse de la vallée, en aval de la Maroto.


Image d'archives Relais de la Maroto Crédit : Tahiti Nui Télévision
Image d'archives Relais de la Maroto Crédit : Tahiti Nui Télévision
Le ministre du Tourisme a ces dernières semaines présenté un projet de développement d’un complexe écotouristique au sein de la vallée de la Papenoo. L’annonce de ce projet a soulevé quelques inquiétudes de la part des acteurs associatifs quant au devenir du patrimoine naturel et culturel de la vallée.

Les rencontres organisées par le promoteur du projet ont permis de répondre aux interrogations des associations et des élus locaux et de rassurer sur les intentions du projet pour ce qui concerne la préservation des patrimoines naturel et culturel de cette vallée riche en histoire. En particulier, le promoteur a accepté de modifier son projet en le restreignant, dans un premier temps, à l’aménagement de la partie basse de la vallée, en aval de la Maroto.
 
Une évolution du projet pourra à terme être envisagée, sous réserve d’études d’opportunité et d’accords avec les associations présentes dans la vallée. Il s’agira de créer un golf de haute montagne, qui complétera l’offre de la Polynésie en la plaçant parmi les destinations golfiques de la planète et également la construction d’un hôtel 5 étoiles, 100 chambres avec un centre de thalassothérapie qui se fondra dans l’environnement.
 
L’objectif global est de proposer une offre éco-touristique sur Tahiti, complémentaire au développement de complexes touristiques sur la côte, et valorisant le patrimoine paysager, environnemental, historique et culturel du centre de l’île. Ce projet sera exécuté dans le strict respect des sites, objets et ouvrages archéologiques et de la préservation de la biodiversité.
 
Dans le cadre de ce programme, la société Ecoparc s’engagera à financer, construire et exploiter les ouvrages ou services suivants : aménagements généraux, VRD, routes intérieures, parkings, constructions immobilières telles que bâtiment d'administration, garage, atelier, accueil, restaurants, boutiques, aménagement du mont Fare Fenua, télécabine, aménagement de sites d’activité, aménagement des accès aux sites naturels toboggan, cascades, via ferrata , parcours VTT, aménagement sentiers, parcours "Indiana Jones", luge d'été, zone d’attractions centrale, navettes internes au parc, espace d’animation culturelle, village des artisans.                                                                       
 
En contrepartie, la Polynésie française s’engagera à faire bénéficier tous les acteurs du présent programme des dispositions fiscales et douanières en vigueur destinées à favoriser l’investissement privé. La Polynésie française s’engagera à proposer à Ecoparc un bail longue durée pour les emprises foncières de son domaine privé nécessaires au développement du programme.Elle facilitera l’intégration du présent programme dans les réglementations existantes. La Polynésie française s’attachera ainsi à réaliser : la route d’accès principal au site (jusqu’à la Maroto), un musée (à terme) et un espace pédagogique. Elle s’engagera en outre à apporter aux associations qui en auront la charge son assistance pour la réhabilitation et l’entretien du village de FareHapeet autres sites archéologiques, ainsi que pour la création et l’entretien de sentiers« découverte et jardin agricole et botanique » (tarodières en terrasse, plantes médicinales, etc…).
 
Un comité de pilotage du projet sera mis en place afin de coordonner la réalisation de l’opération.Ce comité de pilotage comprendra toutes les parties prenantes et, notamment les ministères concernés (ministère du tourisme, ministère de la culture, ministère de l’équipement, ministère de l’économie), la commune de Hitia O Te Ra et la commune associée de Papenoo, les services de l’Etat, la société Ecoparc, les associations, retenues par le conseil municipal d’Hitiaa O Te Ra, concernées directement par l’Ecoparc. L’association Haururu et l’association chasse Vaituoru Nui de Papenoo ont déjà fait connaitre leurs représentants au sein de ce comité. 
 
(Communiqué conseil des ministres)
 

Les autres sujets abordés en Conseil des ministres :
 
 - Atoll de Hao : point de situation des actions en cours

 - Création du portail numérique du service public de la Polynésie française

- Evènement Miss France 2015 en Polynésie française

- Soutien à l’association Tahiti Elite Voile 

- Point sur les aides du Soutien à la création audiovisuelle et numérique

- Indice des prix : baisse de 0,1% en octobre

- Index des travaux du bâtiment et des travaux publics : baisse de 0,5% en octobre

- Subvention pour le Groupe de réflexion, projets et prévention des problématiques psycho-sociales liées à la violence

- Une vitrine du Musée de Tahiti et des îles à l’aéroport de Tahiti



Le compte-rendu du conseil des ministres en intégralité : 

compte_rendu_du_conseil_des__ministres___mercredi_18_novembre_2015.docx Compte rendu du Conseil des Ministres - Mercredi 18 novembre 2015.docx  (251.11 Ko)








Dans la même rubrique :
< >

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard