SOCIÉTÉ

Eau, assainissement... : les communes veulent s’inspirer de Bora Bora


Lundi 9 Février 2015 à 15:02 | Lu 659 fois

Environnement. Te Oropaa, le syndicat intercommunal regroupant Faa’a, Punaauia et Paea s'est rendu à Bora Bora la semaine dernière


crédit : mairie de Bora Bora
crédit : mairie de Bora Bora
Le maire de Bora Bora, Gaston Tong Sang, a accueilli Te Oropaa, le syndicat intercommunal regroupant Faa’a, Punaauia et Paea, afin de présenter les projets de l’île réalisés en matière de développement durable. Arrivés jeudi après midi, les membres de la délégation sont repartis hier dimanche avec, en bagage, des solutions pour répondre à leurs compétences obligatoires.
 
Si la perle du Pacifique détient le label environnemental Pavillon Bleu depuis 15 ans sans interruption, c’est grâce au programme de gestion environnementale à court, moyen et long terme mis en place depuis 1989 au sein de la commune. A l’époque, c’était déjà une condition indispensable au développement économique. L’alimentation en eau potable et en eau industrielle, l’assainissement des eaux usées et la gestion optimisée des déchets étaient une priorité.

A travers de divers partenariats, des solutions techniques ont été adaptées aux problématiques de l’île. Aujourd’hui, plusieurs infrastructures respectant les normes européennes font partie intégrante de l’île et permettent à la population, ainsi qu’aux hôtels, d’avoir de l’eau potable 24h/24h, et de l’électricité en continu :
  • La station d'épuration de Povai
  • L'usine d'ultrafiltration de Povai
  • La station d'osmose inverse de Anau
  • Le centre d'enfouissement technique
  • L'unité de traitement des graisses
                       
Après une présentation succincte de chaque secteur par le maire, jeudi après midi, une visite des sites précédemment cités a été organisée vendredi matin. Ces importants investissements, soutenus par les hôteliers de la place, permettent à la commune d’être considérée comme "un exemple à suivre", comme l’a conclu le président du syndicat, Gustave Van Bastolaer.

Les communes doivent se mettre en règle concernant notamment les déchets, l'assainissement des eaux usées ou encore l'eau potable dans le cadre du Contrat de gestion des collectivités territoriales (CGCT). Les ex-sénateurs Teura Iriti et Vincent Dubois ont défendu fin janvier au Sénat, des amendements visant à repousser le délai de mise à niveau des communes (Lire ici). 
 
 






Dans la même rubrique :
< >

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard