CULTURE

E Rua Ia Here : la comédie musicale rencontre un grand succès


Samedi 16 Janvier 2016 à 18:12 | Lu 1200 fois

LANGUES - Ce vendredi soir a eu lieu la représentation unique de la comédie musicale en reo Tahiti et reo Maori : E Rua Ia Here. Ce projet mené par des étudiants de Tahiti et de Nouvelle-Zélande était une manière de "matérialiser" et de faire se rencontrer leurs cultures. L'événement a rencontré un franc succès au grand théâtre de la Maison de la culture.


Crédit : Tahiti Nui Télévision
Crédit : Tahiti Nui Télévision
La comédie musicale E Rua Ia Here a rencontré un franc succès au grand théâtre ce vendredi soir. Des étudiants de l’Université de Polynésie Française, mais aussi de Waikato en Nouvelle-Zélande ont fait mûrir ce projet pendant un an. 

Taoahere Maono a l'initiative du projet indique que : "A coté de la danse et de la performance artistique il y a cet esprit de rencontre. C'est l'objectif premier de ce spectacle. C'est d’inviter nos cousins maori à se joindre à nous sur scène, pour vivre et démontrer comment l'on vit notre culture."

Le spectacle repose uniquement sur les langues ma’ohi et maori. Et même en dehors de la scène, les étudiants de l'UPF ont voulu parler tahitien. Un pari relevé par ces amoureux de la culture.
 
Tauhiarai Taputu, étudiant en éco-gestion à l’UPF souligne que se projet : "permet de garder notre culture, notre langue. Aujourd'hui c'est très rare de pouvoir communiquer avec des jeunes dans la langue polynésienne."

Pour l'acteur principal, Rakai Whaheke : " Ma’ohi et ma’ori sont une même langue à la base. Peut-être que le fossé s’est creusé au moment où la famille tahitienne est devenue française. Cependant, pour le spectacle, ce n’est pas un problème, tout se passe très bien…"

Au-delà des échanges,  ce projet a donc mis l'accent sur les langues polynésiennes.
 
Taoahere Maono, chef de projet : "Nous avons fait un excellent travail au niveau de la langue puisque la totalité de la troupe, soit les 25 étudiants tahitiens et les étudiants maori, a travaillé sur l'écriture du texte. Nous avons ramené l'écriture à la place qu'elle devrait avoir. C'est à dire la première place, car c'est elle qui donne l'âme et qui va permettre aux personnes de vivre cette rencontre."
Il ajoute : "je pense qu'il faut que l'on se donne du courage pour pratiquer nos langues. On aura beau inventer toutes les pédagogies que l'on voudra ; l’élément important, c'est de pratiquer la langue. Et c'est aussi l'objectif de ce projet. Il faut savoir que dans toutes nos réunions  nous nous sommes efforcés de pratiquer la langue."
 
En février, les étudiants de l'Université de Polynésie Française iront à leur tour en Nouvelle-Zélande. En attendant, leur association élabore déjà d’autres projets, comme l’organisation du festival inter-universités du Pacifique.
 
Rédaction web (Reportage de Manava Tepa)

Taoahere Maono


Rakai Whaheke, l'acteur principal


Tauhiarai Taputu, étudiant en éco-gestion à l’UPF


Quelques images du spectacle


Crédit : Tahiti Nui Télévision
Crédit : Tahiti Nui Télévision

Crédit : Tahiti Nui Télévision
Crédit : Tahiti Nui Télévision

Crédit : Tahiti Nui Télévision
Crédit : Tahiti Nui Télévision

Crédit : Tahiti Nui Télévision
Crédit : Tahiti Nui Télévision

Crédit : Tahiti Nui Télévision
Crédit : Tahiti Nui Télévision

Crédit : Tahiti Nui Télévision
Crédit : Tahiti Nui Télévision

Crédit : Tahiti Nui Télévision
Crédit : Tahiti Nui Télévision

Crédit : Tahiti Nui Télévision
Crédit : Tahiti Nui Télévision








Dans la même rubrique :
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 15:50 Une semaine pour se réapproprier sa culture

Samedi 3 Décembre 2016 - 11:17 L’Ile du Rêve

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard