SOCIÉTÉ

Dramatique accident à l'aéroport de Tahiti Faa'a (Exercice)


Mercredi 10 Juin 2015 à 09:27 | Lu 972 fois

FAA'A. Au total, près de 250 personnes ont été mobilisées au titre des secours, une soixantaine de figurants ont joué les rôles des victimes de l’accident et des membres de leurs familles qui ont été prises en charge par une cellule d’urgence médico-psychologique.


Hier mardi, un aéronef s'est écrasé en bout de piste de l'aéroport de Tahiti-Faa'a suite à un atterrissage forcé. 200 passagers et 17 personnels navigants se trouvaient à bord. Parmi eux, 16 blessés dont 6 graves et 5 morts ont été recensés...

Ce dramatique scénario est celui de l'exercice "Plan secours spécialisé aérodrome" qui a été organisé par le haut-commissariat en 
partenariat avec des services de l’Etat et de la Polynésie française.
La démarche s’appuie sur le dispositif du plan ORSEC (Organisation de la réponse de sécurité civile) au sein duquel intervient le "PSSA". Il s'agit d'un plan d’actions, destiné à faire face à un accident d’aéronef faisant un nombre important de victimes et nécessitant la mise en oeuvre des moyens de secours.

Ont été notamment mobilisés : les services d’incendie et de secours des communes et de l’aéroport, le service d’aide médicale urgente (Samu), la gendarmerie nationale, la police nationale y compris la police aux frontières (PAF) et les associations agréées de sécurité civile et enfin, les compagnies aériennes et l’exploitant de l’aéroport : ADT.

Cet exercice "PSSA 2015" avait pour objectifs de tester la bonne circulation de l’information, l’efficacité de la coordination des moyens de secours et la mise en place effective, sur le terrain, des moyens médicaux et de la prise en charge des familles des
victimes. L’efficacité du dispositif résidait dans la rapidité de mobilisation et de concentration
des moyens de secours.

Au total, près de 250 personnes ont été mobilisées au titre des secours, une soixantaine de figurants ont joué les rôles des victimes de l’accident et des membres de leurs familles qui ont été prises en charge par une cellule d’urgence médico-psychologique.

Texte avec communiqué /Reportage : Brandy Tevero







Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 11:38 Huit lettres pour montrer sa solidarité

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard