SOCIÉTÉ

Dites-le avec des fleurs


Mardi 1 Novembre 2016 à 17:15 | Lu 991 fois

TOUSSAINT - Alors que beaucoup passent ce jour férié dans les cimetières ou à la mer, d'autres préfèrent travailler.... Pour de nombreuses familles la Toussaint permet d'arrondir les fins de mois.


Dans les marchés, aux abords des cimetières et en bord de route, ils sont des dizaines à proposer leurs fleurs, en bouquets ou en pots, des vraies ou des artificielles, il y en a pour tous les goûts et toutes les bourses.

C’est une rentrée d'argent bienvenue pour Florence.... qui n'est pourtant pas fleuriste de métier. "Les fleurs artificielles marchent bien, les prix vont de 1 000 Fcfp à 5 000 Fcfp pour les grands bouquets". Un étal bien fourni, voila la recette. "il faut avoir de tout et pour toutes les bourses".

Bijoutière de métier, Florence a délaissé son atelier pour vendre des fleurs et cette activité permet de mettre du beurre dans les épinards, comme on dit. "Ca marche bien, les clients sont contents". Ca marche bien, et c'est peu dire. En une semaine, 300 bouquets ont été vendus soit environ 50 000  Fcfp par jour.

Par les temps qui courent, cette activité permet à bien des familles de se constituer un petit pécule, avant les fêtes de Noel.
 
Rédaction Web avec Matahai Tutavae






SOCIÉTÉ | TAHITI VA'A 2017 | VA'A PORTRAITS | FenuaHeroes | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | HawaikiNuiVaa2017