FAITS DIVERS

Détention requise pour l'agresseur du matahiapo de Pirae


Mercredi 11 Janvier 2017 à 16:55 | Lu 7468 fois

JUSTICE - L'homme qui a agressé un matahiapo le 21 décembre dernier à Pirae a été déféré en début d'après midi. Un juge d'instruction a été saisi pour vol avec violence ayant entraîné la mort. Son placement en détention a été requis.


Crédit : Tahiti Nui Télévision
Crédit : Tahiti Nui Télévision
Le 21 décembre dernier, à Pirae Aute, le mis en cause s'est introduit dans une première maison pour dérober du linge et du matériel audiovisuel, puis il a décidé d'entrer dans une seconde maison. C'est là que la victime, un homme de 83 ans, l'a surpris. Alerté par les aboiements du chien du voisin, il s'est approché de la porte et a découvert l'intrus. Le vieil homme a été frappé au menton et a chuté, perdant connaissance.
Le cambrioleur en a profité pour dérober une sacoche contenant un téléphone, une carte bancaire, des chéquiers... Le vieil homme a alors repris connaissance. Son agresseur lui a asséné 2 grands coups de pied au visage avant de s'enfuir. C'est l'épouse de la victime qui l'a découvert gisant sur le sol.
Le matahiapo, gravement blessé, a été hospitalisé. Son agression a provoqué diverses lésions, un traumatisme crânien et une vertèbre cervicale fracturée. Un médecin lui a délivré 90 jours ITT.
Des complications ont nécessité une opération. L'homme ne s'en est pas sorti. Il est décédé le 30 décembre.

La victime avait été entendue par des enquêteurs DSP, ce qui a permis de retracer le téléphone volé, vendu à des receleurs. Des témoins ont été interrogés et l'identité de l'agresseur a été découverte. L'homme de 21 ans a été interpellé et placé en garde à vue le 9 janvier. Une prolongation a été demandée et le mis en cause a finalement avoué être l'auteur du vol avec violence ayant entraîné la mort. 

L'agresseur a expliqué qu'il voulait voler le véhicule du vieil homme. Mais après avoir été surpris, il a décidé de dérober la sacoche contenant le téléphone et l'argent. 
L'homme est connu des services de police et de la justice. Il a déjà été condamné les 12 décembre 2013 et 12 juin 2014 par le tribunal correctionnel de Papeete pour vol en réunion et tentative de vol.  

Pour l'agression du matahiapo le 21 décembre, il encourt la perpétuité. Son placement en détention a été requis, mais moment où nous écrivons, il n'a pas été mis en examen.
 
Rédaction web avec Laure Philiber






SOCIÉTÉ | TAHITI VA'A 2017 | VA'A PORTRAITS | FenuaHeroes | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | HawaikiNuiVaa2017