CULTURE

Des portraits investissent nos murs


Mardi 12 Avril 2016 à 11:17 | Lu 2068 fois

ART - Ils sont apparus le week-end dernier. Ils longent les murs des établissements, des communes et des surfaces visibles par tous. Ces posters que vous avez sûrement vus entre Punaauia et Mahina font l'objet du projet artistique et social A'ata. L'objectif : transformer les messages des populations en oeuvres d'art.


Crédit photo : Tiphaine Isselé
Crédit photo : Tiphaine Isselé
Ils sourient, ils font des grimaces et expriment leur joie. Ils sont imprimés en noir et blanc. Parmi les visages affichés en grand format, on peut certainement voir le vôtre. Ces visages d'enfants, de jeunes ou de parents ou grands-parents souriants, grimaçants, éclatant de rire ont suscité l'étonnement auprès du public. "Qu'est ce que c'est que ces photos ? Pourquoi sont-elles affichées sur les murs ?" Autant de questions en passant devant ces affiches, et pour cause, le week-end dernier, ces photos sont apparues comme des champignons à Punaauia, Papeete sur le bâtiment de Vini, ou au Tahara'a. Pari réussi pour l'association Pacific Storytellers, les étudiants en photo de l'ECT et de l'Isepp, porteurs de ce projet.

Pas moins de 1000 portraits ont été imprimés et placardés sur les grandes surfaces visibles par tous. Ces visages sont ceux des personnes qui ont bien voulu jouer le jeu et exprimer une émotion. Derrière l'objectif, c'est tout un collectif de personnes : des étudiants, des amateurs en photo, des professionnels.

À la base, cette idée de projet est survenue  au "lendemain du meurtre de Sandy Ellacott. L'idée était de mener une opération artistique et sociale pour exprimer leur voix, résolument positive et innovante sur le sujet de la violence à Tahiti et dans les archipels", rappellent les organisateurs. Puis de rajouter : "A l'échelle internationale, cette action s'inscrit dans le cadre du projet "inside out" initié par l'artiste photographe JR. Le principe est le même, des photos placardées grandeur nature sur les toits d'immeubles, sur le sol, et les murs. Un projet qui concerne plus de 130 pays".

À travers ce projet, les organisateurs espèrent aussi qu'il y ait un impact sur le tourisme "qui aura contribué ici, à offrir un nouveau visage, souriant, spontané, aux visiteurs de passage et aussi à tous les internautes qui verront l'opération sur la toile."
Au total, un grand nombre de partenaires participent au projet qui a démarré fin octobre. Des institutions, des sportifs, des artistes, des étudiants, des entreprises locales, des membres de la communauté civile qui croient en une visibilité internationale à travers cette opération. Ces quelque 1000 posters seront affichés au moins pendant un mois.

 
Rédaction web

Crédit photo : Tiphaine Isselé
Crédit photo : Tiphaine Isselé








Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 16:16 Julia Zahra prête à conquérir le public polynésien

Jeudi 8 Décembre 2016 - 16:19 Le conservatoire fait son gala

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard