SOCIÉTÉ

Des classes de collèges ont visité la frégate le Prairial


Vendredi 4 Mars 2016 à 17:24 | Lu 1283 fois

MARINE NATIONALE - Le Prairial a ouvert ses portes à près de 100 élèves. Trois classes de 3e sont venues de Parapa, Taravao et Faaa pour découvrir les métiers qu’offre la marine nationale.


Crédit : Tahiti Nui Télévision
Crédit : Tahiti Nui Télévision
"En quoi consiste votre métier ? Les missions en mer ne sont-elles pas trop longues ? Et est-ce qu'on mange bien sur le Prairial?", ce sont les questions que des élèves de Papara ont posées aux marins. 

Ces élèves en visite sur la frégate participent à un concours national : celui de la défense et de la sécurité globale. Un concours qui leur demande de se mettre en conditions journalistiques et de faire des sujets liés à la "défense et de la sécurité globale". Donc pour ne rien oublier de leur visite du bateau de la marine nationale, ces apprentis journalistes se sont munis d'une tablette pour filmer leurs échanges. 

Anne Marie Chapron explique : "ça permet à la fois, pour eux, une ouverture vers l'extérieur, une ouverture vers les différents métiers...qu'ils ne connaissaient pas. (...) Ils peuvent discuter directement avec les marins qui sont sur le bateau."
 
En Polynésie française l'armée joue un rôle important dans la formation des jeunes Polynésiens. Ces élèves en classe défense et sécurité globale n'ont pas forcément une idée du métier qu'ils veulent exercer plus tard. La marine pourrait être une porte de sortie pour eux, car elle recrute dès 16 ans et demi grâce à l'école des mousses, et les métiers qu'elle offre sont variés.

Keahi Teariki, élève en 3ème au collège de Taravao indique : "mécanicien, cuisine, lavage ... il y en a encore d'autres ... j'aimerais faire professeurs de Tahitien mais si je n'y arrive pas alors je viendrai ici pour faire un autre métier."

Il y a 20 ans, Lucien Bonnefin était à leur place, et visitait lui aussi le Prairial. Mais il était loin de s'imaginer qu'il deviendrait bosco ou Maître de manœuvre du Prairial : "ce n'est pas forcément une vocation maintenant, mais en y mettant un pied ça le devient parfois. Et on se découvre autrement quelque part ... et on aimerait partager ça avec ceux qui n'y sont pas encore."

Titaina Buchin, 4ème adjointe au maire en charge de l'éducation explique : "Les enfants qui sont en visite sur le bateau deviendront des adultes et ils seront en quête de métiers. Et la marine nationale peut nous offrir cette opportunité pour ces enfants-là."

La marine nationale peut être une seconde chance pour les élèves en échec scolaire. Et la municipalité de Papara, marraine du Prairial, souhaite en informer ses jeunes.
Chaque année, au fenua les 3 armées recrutent près d'une centaine de Polynésiens.


Reportage de Maite Mai et Juliano Tautu.

Anne Marie Chapron, Professeur d'Histoire Géographie au Collège de Papara


Lucien Bonnefin, "Bosco" ou Maître de manœuvre du Prarial


Keahi Teariki, élève en 3ème au collège de Taravao


Titaina Buchin, 4ème adjointe au maire en charge de l'éducation









Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 17:47 200 athlètes marquisiens privés des jeux inter-iles

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard