SOCIÉTÉ

"Déposez les armes" : une campagne très satisfaisante


Mardi 1 Septembre 2015 à 10:09 | Lu 190 fois

SÉCURITÉ - L'opération "Déposez les armes" a permis de récolter 86 fusils et pistolets. La campagne lancée en mai devait s'achever ce mardi. Les autorités de l'Etat ont décidé de la prolonger jusqu'au 5 octobre.


Crédit Thomas Chabrol
Crédit Thomas Chabrol
Depuis le début de la campagne "Déposez les armes" , ce sont 86 armes au total et près de 4000 munitions qui ont été neutralisés par les gendarmes. C'est à la caserne de Faa'a que toutes les armes récoltées sont stockées pour être détruites. Des armes de toutes catégories et de différents calibres. Certains détenteurs ont aussi fait le déplacement pour les déclarer. 1900 armes sont actuellement recensées en Polynésie française  pour 1100 propriétaires identifiés.

C'est la première fois qu'une campagne de dépôt des armes est organisée au fenua.  Depuis 5 ans, 15 infractions ont été constatées pour détention illégale d'armes. La campagne permet aussi aux personnes en possession d'armes d'éviter une poursuite pénale :
des peines de 3 ans de prison et un peu plus de 5 millions de Fcfp d'amende pour les armes de catégorie A et B. D'autres armes déposées dans les îles viendront compléter ce premier lot.

"Il y a les gens qui détiennent une arme par voie successorale, par la famille et qui ne savent pas quoi en faire. Ils ont pris conscience , à travers la campagne mise en œuvre, de la dangerosité du fait de posséder une arme à domicile", déclare Thierry Damerval, officier adjoint en charge de la polie judiciaire.
Les gendarmes invite donc les détenteurs d'armes à venir les déposer jusqu'au 5 octobre prochain.

Rédaction web (reportage Thomas Chabrol)

Interview de Thierry Damerval, officier adjoint en charge de la polie judiciaire


Interview de José Thorel, procureur


Pour rappel, la classification des armes et munitions est la suivante :  
4 catégories fondées sur leur dangerosité :

A : Armes et matériels interdits (arme et matériel de guerre)
B : Armes soumises à autorisation (fusils semi automatiques capacité supérieure à 3 coups, fusils à pompe, Tasers, armes à balles en caoutchouc)
C : Armes soumises à déclaration (fusils semi automatiques d’une capacité inférieure ou égale à 3 coups, paint-balls de forte puissance supérieure à 20 joules)
D : Armes soumises à enregistrement et armes à détention libre (arme d’épaule à canon lisse tirant 1 coup par canon, tout objet susceptible de constituer une arme dangereuse pour la sécurité publique, armes neutralisées, armes historiques et de collection, armes de tir à blanc)

QUE DIT LA LOI ?
- Art L317-4 du Code de la Sécurité Intérieure : 3 ans de prison et 5 374 987 de francs cfp d’amende pour la cession ou détention d’armes des catégories A et B
- Art L317-4-1 du Code de la Sécurité Intérieure : 2 ans de prison et 3 583 325 francs cfp d’amende pour la cession ou la détention d’armes de la catégorie C
- Art L317-4-1 du Code de la Sécurité Intérieure : 1 an de prison et 1 791 662 francs cfp d’amende lorsqu’il s’agit d’armes de la catégorie D
- Art L317-1-1 du Code de la Sécurité Intérieure : 7 ans de prison et 11 944 716 francs cfp d’amende pour le commerce illicite
 








Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 11:38 Huit lettres pour montrer sa solidarité

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard