POLITIQUE

Défusion de Hitiaa O Te Ra : Jacqui Drollet confiant


Mercredi 3 Février 2016 à 14:22 | Lu 388 fois

COMMUNES - L'enquête publique, 3e étape des démarches pour la défusion de Hitiaa O Te Ra, démarrera le 7 mars et se déroulera jusqu'au 9 mai. La population sera consultée à plusieurs reprises. Pour le maire délégué de Hitiaa, nul doute que les habitants seront favorables.


Jacqui Drollet. Crédit : Tahiti Nui Télévision
Jacqui Drollet. Crédit : Tahiti Nui Télévision
Le haut-commissaire a signé la semaine dernière un arrêté  portant ouverture d’une enquête publique relative au projet de défusion des communes associées de la commune de Hitiaa O Te Ra. Il s'agit de la 3e étape dans les démarches. "Nous avons déjà franchi les deux premières à savoir une délibération municipale demandant cette défusion en juillet 2014. Ensuite le CGCT nous imposait une deuxième délibération un an après. Nous l'avons fait en août 2015. Et nous étions en attente de l'arrêté du haut commissaire qui lançait la procédure d'enquête publique", explique le maire délégué de Hitiaa, Jacqui Drollet. 

L'enquête publique doit démarrer le 7 mars et se déroulera jusqu'au 9 mai. La population sera consultée et donnera son avis sur la défusion des communes associées. "Lorsque nous nous sommes présentés aux élections de 2014 et que nous avons obtenu un peu plus de 60% des voix, notre unique point de programme était la défusion, rappelle Jacqui Drollet. Il serait surprenant que les électeurs de Hitiaa changent d'avis entre 2014 et 2016. Ceci étant, ça s'étend à l'ensemble des sections de commune. Donc à la fois sur Mahaena, Tiarei et Papenoo", souligne le maire. 

Le commissaire enquêteur,  Jean-Pierre Voisin, chef d’entreprise à la retraite, devra également donner son propre avis. Il rendra son rapport le 8 juin. La population sera alors une nouvelle fois consultée. 
Une commission sera instituée par le Haut-commissaire dans chaque commune associée. Elle sera appelée à rendre un avis sur le projet. 
  
Après accomplissement de ces formalités, le conseil municipal de Hitia'a O Te Ra, le conseil des ministres de la Polynésie française et, le cas échéant, l’assemblée de la Polynésie française, seront sollicités pour avis. 
En cas d'avis favorable, de nouvelles élections municipales seront organisées dans chacune des nouvelles communes dans un délai de 3 mois à compter de la décision de défusion.
 
Rédaction Web (Interview : Laure Philiber)

Jacqui Drollet,maire délégué de Hitiaa







SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard