SOCIÉTÉ

Découvrez le projet français du Mahana Beach, orienté vers la culture


Mercredi 16 Juillet 2014 à 18:45 | Lu 1634 fois

TOURISME. Le montant de l'investissement du projet A.S. Architecture Studio est estimé à 72 milliards Fcfp.


Gaston Flosse veut créer un pôle touristique majeur sur le site de Outumaoro à Punaauia sur 34 hectares de terres domaniales avec une façade maritime de 1,2 km de long, auxquels s'ajoutent 18 ha de remblai maritime. Au total c’est un potentiel de 52 ha qui peut être dédié à ce projet.
Ce site peut accueillir plusieurs hôtels de grand standing, un centre de conférence, des équipements de loisirs, une marina pour yachts de luxe et bateaux de plaisance, des commerces, des espaces piétons bordés de boutiques, un village polynésien pour les artisans et des logements de type condominiums.
C’est à Tahiti Nui aménagement et développement (TNAD) que le président du Pays a confié la mission de gérer ce projet. L'établissement a organisé, fin novembre 2013, une consultation afin de confier à 3 groupements internationaux retenus les études d’aménagement du site de Tahiti Mahana Beach.

Hier mardi 15 juillet le jury découvrait le projet grandiose du Forebase Group, firme chinoise qui intègre différents volets allant de la conception au financement du projet lui-même. Aujourd'hui c'était au tour d'A.S. Architecture Studio, un groupement français au profil européen composé d’un cabinet d’architectes et d’un bureau d’études pluridisciplinaire.
Il est dans des proportions beaucoup plus raisonnables que celles du projet chinois. Le montant de l'investissement est estimé à 72 milliards de francs Pacifique (contre plus de 100 milliards Fcfp pour le projet chinois Forebase). Il prévoit cinq zones distinctes de la pointe Taata à la marina Taina et une capacité de moins d'un millier de chambres. Il est également davantage centré sur l'art et la culture, d'où son nom : le Mahana beach art & cultural resort.
Le projet français propose une vision et une philosophie très différentes de celles des chinois : 5 zones seront aménagées selon leurs spécificités.
La Marina Taina accueille des commerces, un condominium, un hôtel marina et une aire de stationnement.
Autre particularité de ce projet : cette promenade qui traverse le complexe hôtelier. Elle est bordée de boutiques, de centres artisanaux et de restaurants.
Deux aires accueillent des bungalows de différent standing, des villas et d’un espace vert. Le parc urbain culturel est composé d'une piscine avec toboggan et d'un musée. 
Seul bémol : avec moins de 1000 chambres, ce projet ne répond pas au cahier des charges. Le gouvernement en demande 2000 à 3000.
On remarque tout de même l’aspect environnemental : pas de bungalow sur l'eau ni de gratte-ciel. Les chambres sont dispersées en condominium ou dans les deux hôtels et résidences en bord de mer.
Cette proposition ne semble pas recueillir l’aval du gouvernement qui déplore l'absence de casino et un manque d'ambition général.

Group70 International, groupement hawaïen au profil anglo-saxon, composé d’architectes et de prestataires en sous-traitance, présente son projet demain jeudi 17 juillet.

C’est au cours d’une réunion prévue le 22 juillet que les membres du jury livreront leurs conclusions.

Découvrez le projet en détail en pièce jointe ainsi que le communiqué de la présidence.

pna1_esq_as_not_rapport_complet_annexe.pdf PNA1-ESQ-AS-NOT-Rapport complet-annexe.pdf  (210.81 Mo)
communique_de_la_presidence_sur_le_projet_francais.docx Communiqué de la présidence sur le projet français.docx  (229.69 Ko)


Le reportage de TNTV.

Le gouvernement et les membres du jury déplorent le manque d'ambition du projet français.


Composition du jury :
  • M. Gaston FLOSSE, ministre de l’aménagement, Président,
  • M. Albert SOLIA, ministre de l’équipement, Vice-Président,
  • M. Nuihau LAUREY, ministre de l’économie,
  • M. Geffry SALMON, ministre du tourisme,
  • M. Marcel TUIHANI, ministre des affaires foncières,
  • M. Ronald TUMAHAI, maire de la commune de Punaauia,
  • M. François GABELLA, chambre syndicale du génie civil et des travaux publics,
  • M. Michel MONVOISIN, PDG de la compagnie aérienne Air Tahiti Nui,
  • M. Alexis NGUYEN, architecte,






Vos réactions

1.Posté par Raymond le 17/07/2014 09:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La polynésie doit se doter d'un projet (à sa mesure) financière..; mais elle doit cibler les Touristes, qui seront nombreux (SI, le coût du voyage n'est pas 380.000FCP le billet…! La culture Polynésienne, doit se grandir, d'une projet motivant pour nos artistes, tous, dans nos îles du fenua…

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

800 caractères maxi autorisés.

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 13:07 Le Taaone fait son Téléthon

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard